Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti



Et si le noir t’allait si bien
Et s’il collait tant à ma peau,
C’est qu’à l’usure des mots de trop
Venait l’ennui des cœurs meurtris
Venaient l’étrange et puis l’oubli
Toutes ces choses ébruitées
Qui nous plongeaient dans l’amertume


Et si le noir t’allait si bien

Et s’il collait tant à ma peau
C’est aussi qu’à grands cris et gestes
Venaient de l’ouest tant de nuages
Venait du nord, tant de grisaille
Tous ces embruns accumulés
Qui nous éloignaient du soleil.

© Giliberti / 2008

commentaires

H
Autrefois, quand les femmes portaient le deuil, le "grand" était en noir, le "demi" en gris et le "petit" en mauve.C'est tout dire...
Répondre
M

Effectivement... Le mauve avait du bon.
 @ bientôt,
Michel


H
Chanter le noir avec du mauve...C'est comme une chanson inédite qui à ta lecture bruit dans tête
Répondre
M


Ces deux couleurs cernent souvent le désarroi, je les aime, mais ils signent tant de souvenirs morbides...

@ +

Michel



N
et si.. ce garçon  que nous voyons iciraconte ce qu'il  lui soucieet nous le fait partager peut etre en peu le soulager
Répondre
M


Bonne idée mais il faudrait le lui demander et mes modèles s'envolent comme la fumée à part les amis...





Michel



O
Tes mots sont toujours aussi merveilleux. Ceux-ci, chaloupés, comme on le devine le bassin de ce garçon. Ces promenades sensuelles sur tes rivages sont toujours un grand bonheur...
Répondre
M

Merci Olivier, ce que tu me dis est aussi beau qu'une poésie, et j'en apprécie chaque mot.
@ bientôt,

Michel




C
Alors la chapeau , tes poêmes j' aime beaucoup , mais j' ai vuque si le papa à un beau blog , le fiston n' a rien à envier ses photos sont artistiques il est un très bon photographe , si si jene ment pas .O.K j' ai bien compris tes explications sur les réponses de commentaires , c' est juste , mais il faut quand même reconnaitre qu' il n' y a pas longtemps mes blogger' s me répondaient toujours en me faisant aussi un commentaire (ce qui montait bien sur mon B.R.) et que maintenant niac niac j' en ai beaucoup moins . Mais ce n' est pas pour cela car je n' ai plus besoin de ces points pour faire la course je suis depuis 1 an en privilège , mais ça me faisait surtout plaisir d' avoir leur visite , maintenant c' est moi qui vais chez eu au lieu du contraire . Voilà , bon c' est peut-être un peu vaseux comme éplication hihihi , je ne sort pas des grandes écoles hihihi.Bonne continuation à toi et sans doute à bientôt , de toute façon je ne t' oublie pas je me suis abonnée à la newsletter , alors je te suis de près même si je n' écris pas chaque fois.Gros bisous-poutous , marseillais-bordelais .Mamiekéké et cricri d' amour .Sabine et Dimitri ton petit copain.
Répondre
M


Le fiston est très doué, j'en suis très fier.
Merci pour tout ce que tu me dis Renée et je te promets de passer sur ton blog très vite. Il se trouve que ces jours-ci je suis très pris par le temps, d'autant que je pars dans quelques jours,
mais c'est promis, juré.
Ne te tracasse pas pour ton BR, crois-moi, ce n'est pas du tout important. Je te conseille même de ne jamais le regarder...
Allez à bientôt chez toi et encore merci,

Michel



J
ce visage, ce regard, je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression qu'il te ressemble...Ai-je cherché une ressemblance dans les traits, dans l'expression, je compare ta photo à gauche et celles de l'article et je joue....Amitiés,Jj
Répondre
M


C'est bien gentil Jj, mais pour trouver une ressemblance entre ce garçon et moi, il faudrait remonter à pas mal d'années... Tu me fais rappeler que ma photo à gauche date de la création de ce
blog, voilà deux ans et qu'il va falloir la réactualiser... tout change si vite et surtout moi...
 @ bientôt,

Michel



F
Il y a quelquechose d'Egyptien dans ce dernier profil qui vous regarde de face.. et dans la lumière qui sculpte les ventres et modèle la poitrine un vrai parfum de soleil.. Plein d'amitié pour vous.
Répondre
M


J'en suis bien heureux... j'aurais adoré être un artiste de cette prodigieuse époque et mettre sur pieds des statues monumentales et autant de fresques étalées sur des centaines de mètres... Tout
est si étroit dans notre époque, sauf pour certains artistes qui conçoivent des expositions « in situ » et dont les oeuvres sont parfois plus proches du mobilier urbain...
merci François, @ bientôt

Michel



J
J'ai toujours aimé le mauve, et plus précisément le Parme, tout comme l'acqua di Parma, cela ne metonne  nullement que GILIBERTI l'aime aussi, mais, ces prises de vue sont elles de 2008?.
Répondre
M


Non, Jack,l'année inscrite au bas de mes photos ou de mes tableaux correspond à l'année de fabrication de l'artcicle. Si je devais signer avec la date exacte, il me faudrait faire un travail
considérable... j'ai quelques miliers de photos qui s'échelonnent sur 30 ans sans parler de celles que je continue à faire...

 Merci d'être passé Jack,

 @ bientôt,

Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog