Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti



Voilà plus de vingt ans, alors que je pensais être âgé, j’avais eu envie d’exprimer de façon allégorique la naissance du temps, sa fuite, ses ravages.
Rien d'innovant, j'en conviens, ce thème a si souvent
été developpé...
Était-ce par coquetterie ou par peur de le nommer, mais au dos de ces deux toiles, mon « temps» devint « Time »... Tellement moins signifiant !


Pour la dernière toile qui traitait directement de la dégradation physique, je m’étais directement inspiré du « portrait de Dorian Gray ».


Pourtant, ce Temps qui nous défait physiquement est source de toutes les expériences qui nous font et nous grandissent et nous devrions l'aborder avec sérénité plutôt que le comptabiliser ou le combattre.
De cette alliance du temps qui dure et de l’homme qui passe, naissent souvent de belles fulgurances.
Quant aux échecs, ils sont souvent responsables de nos renaissances
les plus improbables et ça, une fois encore, c'est le temps qui nous l’apprend.

Published by Michel Giliberti - - Peintures

commentaires

Henri-Pierre 09/10/2008 13:39

Certaines cultures ne voient dans la vieillesse que sagesse et honneur.Nous, nous avons créé les "maisons de retraite" pour les "non productifs" et, passé l'âge de la fraîcheur on est rejeté du regard par un monde de faux semblants mercantiles.Mais ce n'est pas cela qui me dérange, ce qui me dérange c'est la vanité qui me fâche avec mon miroir ; finalement mon seul ennemi est moi-même, et contre cela, je ne peux rien.

Michel Giliberti 09/10/2008 22:21



Non, Henri-Pierre, tu ne peux pas dire ça. Tout ce que tu fais prouve que l'ennui n'existe pas tel que tu le décris... Il ne peut venir de toi. Tu as trop de saveurs et de rêves dans ta tête.

 @ bientôt,

Michel



Francis 26/09/2008 17:58

Que voilà des paroles qui me parlent, me touchent et auxquelles j'adhèrent...Biz Francis

Michel Giliberti 26/09/2008 18:12


De toute façon on est bien obligé de faire avec...
 bises,

Michel


bellelurette 23/09/2008 13:56

Mon père me disait un truc du style :"Si j'avais su tout ce que je sais maintenant à vingt ans, j'aurais été moins con, maintenant que je sais, je suis vieux !"Ce qui est étonnant aussi, c'est que plus on avance en âge, plus le temps passe vite... la distorsion du temps existe donc !Ton deuxième tableau me rappelle que je suis sûre de t'avoir rencontré à la Contrescarpe....

Michel Giliberti 23/09/2008 17:14



Oui, la sagesse se cultive, croît et comme toutes les pousses lentes, ça arrive un peu tard, mais la vie serait peut-être fade si tout était clair dès le départ, on s’ennuierait vite, alors que
vers la fin, cette expérience permet un certain recul, une certaine sagesse.
Ah… Mouffetard, mes plus belles années « immatures ».
Bisous,

Michel



xavier-alexandre pons 22/09/2008 12:49

c'est juste tellement juste ce que tu ecris.baisers intemporel à vous deux

Michel Giliberti 23/09/2008 09:01


Merci mon bébé.

 @ bientôt,

Michel


moktarjunior 22/09/2008 10:48

ravage du temps toi meme , y a vingt an tu fesais le chaud dans l'tiécar avec ta mob orange , usurpateur tu crois k je m rappel pas , t grillé .

Michel Giliberti 22/09/2008 12:53



Bon... on va traduire pour les plus de vingt ans : « ravage du temps toi-même, il y a vingt ans, tu faisais le chaud dans le quartier avec ta mobylette orange, usurpateur ! tu crois que je ne me
rappelle pas, t'es grillé! "
He oui, on croit bien les élever et au bout du compte on un « Nique ton père » bien profond !

Bisous fils indigne!

Michel



bruno M 21/09/2008 22:27

Les ravages du temps ne sont qu'illusions, je viens de renouer avec mon premier amour, et nous nous sommes rendu compte que derrière les rides, le coeur était toujours aussi vif. Vivons l'éternité, c'est tellement plus amusant. Bruno

Michel Giliberti 22/09/2008 07:51


Je suis bien d'accord et c'est ce que je tente de dire dans mon article... Ce ne sont pas quelques rides qui vont empêcher un coeur de battre.
Est-ce que les gens liftés ont un meilleur coeur ? :o)
 @ bientôt,

Michel


Chris-Tian Vidal 21/09/2008 21:45

Bonsoir Michel, j'allais éteindre mon PC non sans aller faire un tour du côté de ton blog et non sans écrire à Jean-Charles.  Pour ma part, j'aime tes créations. Celles-ci sont futuristes. L'illustration du roman de Wilde est originale : il faudrait la présenter à un éditeur, non ? Tu sais, le temps, les rides d'expression font de nous partie. Dans cette société qui se revendique la jeunisme, il est bon de rappeler, comme tu le fais, que le temps passe pour tous et que de nos rides nous pouvons faire une sagesse, - et le milieu gay est implacable à ce niveau...- un art de vivre. Les miennes, je les aime. Je suis un tout petit peu moins con qu'avant. Toujours con mais un peu moins qu'avant !  Merci de ce  partage de ce que j'avais appelé lors d'un de tes billets précédents, en toute complicité : des vieilleries futuristes. Un de tes lecteurs et admirateurs qui t'embrasse bien fort. Bonne semaine à toi, mon cher Michel. Je t'embrasse affectueusement. Chris.

Michel Giliberti 22/09/2008 07:48



C'est amusant que tu trouves futuristes des toiles de 25 ans en arrière, mais c'est vrai qu'à l'époque, j'aimais assez le fantastique mêlé au surréalisme. Les présenter à un éditeur, non bien
sûr,car d'une part je ne possède plus ces tableaux et leur photo ne passe bien que sur un blog. Quand des livres d'art sortent sur moi, je préfère qu'ils soient d'actualité,  sauf sur pour
mon travail photographique, car l'être humain débarrassé de l'imaginaire d’un peintre ne se démode pas.
Moi non plus je n'ai rien contre la vieillesse, le plus triste, c'est le temps imparti qui s'amenuise. Quant au milieu gay, c'est vrai que c'est une calamité de voir comme tout dépend du
physique.
Tu me dis être resté un peu con, sache que je suis alors ton frère… mais j’adore çà ! j’ai entendu dans la bouche de Bayrou qui citait un auteur dont je ne me souviens plus du nom : « Paraître
con (ou idiot) au milieu des imbéciles est un plaisir de fin gourmet »
Je partage tout à fait ce dicton
@ bientôt, je t’embrasse,

Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog