Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


commentaires

JC 19/09/2008 10:02

Merveilleux poème, mon amour.Je suis un peu loin pour te serrer contre moi et te dire comme il me touche.

Michel Giliberti 19/09/2008 10:20


Mais euh... tu sais bien qu'à toi, je ne peux rien répondre, que j'ai toujours mes vingt ans et donc toute ma timidité de cette belle époque où ma seule inquiétude était de savoir si nous deux ça
durerait…
Je t'aime,

Michel


isabelle 19/09/2008 08:31

voilà alors que je me lançais à sept heures du mat après une nuit sans sommeil à l'assaut d'un autre commentaire voulant crier haut et fort que non monsieur vous n'êtes pas un extra terrestre, bravo monsieur d'oser révéler votre utopisme éclairé, mon satané ordinateur sans crier gare me plante là et s'éteint et ce n'est pas sans mal qu'il m'a fallu repartir à l'assaut de tous les liens bloguesques qui me menèrent vers cette terre fraternelle où l'on croit encore que l'humain a ou aurait du (le débat est ouvert) se transcender bien au delà de ses réations animales.bref excusez la forme un peu lourde et indigeste mais j'avais très envie de vous dire qu'il y a encore sur cette terre des hommes qui croient qu'un jour "régnera" l'harmonie, le respect, l'équilibreet je reviendrai volontiers découvrir votre "territoire" (rire) où le coeur semble se mêler à la raison dans un savant mélange au beau parfum d'humanisme.

Michel Giliberti 19/09/2008 08:46



Isabelle, je ne sais comment répondre à tant de gentillesse et surtout à votre adhésion à mes idées. C’est toujours bien agréable de rencontrer des esprits semblables dont les idées sont
forcément solidaire.
Merci encore
@ bientôt,

Michel



isabelle 19/09/2008 07:13

soufflerait il ici un vent chaleureux, un de ceux qui pourraient enrober cette terre d'une aura paisible ?

Michel Giliberti 19/09/2008 08:47



Je ne sais pas, mais j'essaie, avec mes moyens, d'installer une certaine météo :o)
Merci Isabelle,

@ bientôt,

Michel



Henri-Pierre 18/09/2008 23:24

Du grand Michel G, dénoncer les cloisonnements avec tant de douceur et de résolution.Heureux de te lire encore avant mon départ de demain.porte-toi aussi bien que je le souhaite.Je t'embrasse.

Michel Giliberti 19/09/2008 06:52


Merci Henri-Pierre d'avoir eu le temps de lire ce texte avant ton départ.
Ta belle maison attendra sagement ton retour et nul doute qu'elle t'inspirera encore.
 @ très bientôt donc,

Michel


moktarjunior 18/09/2008 14:26

le reveil , celui décalé d une saison venue en avance sur le calendrier .je me suis endormi dans une transpiration qui me glacait .j avais des frissons qui courraient le long de ma collonne tel une rumeure .j ai du vivre une de tes nuits sans doute .

Michel Giliberti 18/09/2008 21:29



Non, bambino mio, tu as vécu simplement une nuit avec un début de grippe ou de rhume... Un Doliprane ou un Paragrippe devrait faire l'affaire.
Quant à mes nuits, je dors toujours peu, mais très bien, c’est encore ce qui marche le mieux chez moi,
 @ bientôt,

Michel



François 18/09/2008 09:02

Bonjour Michel,Sans frontières, point d'Etat... Parce que les Etats pour mesurer leurs forces ont besoin de compter leurs hommes avant de les envoyer à la bagarre. Etat, State, statistiques sont des mots de même racine, celle du besoin de compter... Il faut qu'un Etat compte, se compte, nous compte pour compter !Comment passer du comptage de la quantité, à quoi excellent les financiers de tout poil et les politiques qui les accompagnent, à la qualité qui devrait accompagner le miracle (pardon pour ce mot si religieux) qu'est la vie sur terre...?Sans doute suis-je trop caricatural et devrai-je ne pas oublier l'Etat Providence sur lequel une forme de civilisation s'est construite après les horreurs des derniers conflits mondiaux...Il nait de l'amour  de nos différences, une si grande envie de vivre ensemble..Merci Michel pour cette bouffée d'oxygène pleine d'énergiePlein d'amitiéFrancois

Michel Giliberti 18/09/2008 21:21



Votre analyse pertinente me donne froid dans le dos, car vous savez que les mots sortent de moi comme ils m’atteignent, avec rapidité sans éviter les seuils nécessaires, mais l’état providence me
réconcilie.
Je suis contre les frontières et en cela j’aime l’Europe (bien que les frontières existent encore dans le fond). Je sais que c’est utopique, mais que serait le monde sans elle ? Je n’ai jamais
bien admis de devoir vivre sur des territoires imposés alors que nous sommes du seul que représente notre planète.
Le territoire est tant associé à l’animal et l’homme a tant cherché à dépasser cette image… Voilà un moyen de mettre cette prétention en application, mais peut-être suis-je extra-terrestre, après
tout…
 Merci pour votre présence, @ bientôt François,

Michel



Jj 18/09/2008 06:29

Il naît une énergieEntre nos deux corpsOù seuls les amoureuxComprennent l'existence...J'ai renouvelé mon énergie auprès de mon aimé cette nuit, comme tous les mercredis, soirée intime d'amours "interdits"...Amitiés,Jj

Michel Giliberti 18/09/2008 07:08



Je suis bien heureux pour toi, mais je ne vois pas pourquoi « ton » énergie s'auréolerait d'interdits... Qui peut juger de ce que tu fais et au nom de quoi ou de qui ?
Sois heureux et aime sans culpabilité.
Cependant dans mon poème, je ne parle aucunement de cette énergie-là, tu l'auras compris, mais de celle qui pourrait naître de la rencontre entre les hommes sans tenir compte de leurs différences
physiques ou culturelles, mais seulement de leur synergie commune de terriens. Peut-être alors, pourrait-on balayer les frontières et faire de nos énergies réunies, un jardin sur terre (pas un
éden, terme trop religieux)…
 @ bientôt Jj et essaie de prendre ton énergie plus d’une fois par semaine :o)

Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog