Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Dans cette fin de journée, comme le soleil s’échappait à ma vue et bientôt l’horizon tout entier, cette cécité obligée me fit ressentir tant d’émoi, qu’elle me donna à penser que peut-être les signes des choses de la vie s’offraient à ceux qui les fuyaient et que le sens du monde courait après ceux qui l’ignoraient.
Le ciel perdrait-il ainsi son temps à s’ouvrir à qui se ferme à lui ?
Les dieux (s’ils existaient) chercheraient-ils à séduire les mortels qui ne croient pas en eux ?
Le mystère dévoilé deviendrait-il l’amant des mécréants ?
Le crépuscule ne serait-il qu’un sombre fard pour habiller le vide qui, ainsi maquillé, nous semblerait habité d’un ailleurs mystique, d’un ailleurs Origine ?
Les prophètes seraient-ils des aveugles éclairés ? Des fabulateurs avisés ?

commentaires

Henri-Pierre 17/09/2008 10:16

"Oui, ce jeune homme restera longtemps là..."C'est parce que tu es un éternel jeune homme que tu m'es si cher.Et nous savons bien tous les deux ce que nous entendons par "jeune homme".

Michel Giliberti 17/09/2008 17:52


Oui, je crois Henri-Pierre et cette complicité permet tant de choses...
 @ bientôt,

Michel


neurhone 15/09/2008 20:18

Le sens de la vie ne peux pas être une généralité ... nous avons chacun le notre sinon pourquoi tant de différence ? de plus ce serait triste de trouver tous la même réponse il n'y aurait plus de débat donc plus de partage.C'était juste un petit passage entre deux aller retour à l'hospital et c'est toujours pour moi un plaisir de me perdre dans votre blog.Bien amicalementNeurhone

Michel Giliberti 15/09/2008 20:59


Le sens de la vie n’est pas une généralité si on le prend du point de vue de l’homme… ce qui est de loin, le sens le plus crédible, hélas, il est si souvent interprété du point de vue d’un Dieu
imaginaire qu’il devient bien triste d’entendre sa musique jouée avec tant de fausses notes.
Navré d’apprendre que vous avez encore quelques problèmes de santé Neurhone, mai si j’ose croire que si vous êtes là, c’est que tout va mieux…
 Bonne soirée Neurhone,
 @ bientôt,

Michel


jipi 15/09/2008 14:31

j'adore, j'adore tous vraiment tous ce que tu fait . jipi----------------------------------------------------------------------------




Michel Giliberti 15/09/2008 20:53


Merci Jipi, ça me fait plaisir,
 @ bientôt,

Michel


Chris-Tian Vidal 13/09/2008 16:41

Michel, je suis heureux que tu peignes. Très heureux de le lire. Bien sûr, nous te pardonnons. Je t'embrasse bien fort et je te souhaite un excellent we. Les nouvelles se précisent pour "Marrakech..." et j'en suis très heureux. Chris-T

Michel Giliberti 14/09/2008 08:14


Je suis heureux pour "Marrakech". je suis heureux pour toi,
 @ bientôt,

Michel


Chris-Tian Vidal 12/09/2008 22:04

Tu n'as quand même pas fini de nous faire partager ton talent en générosité, mon Cher Michel ? Je t'embrasse bien affectueusement. Un de ceux, nombreux, pour qui tu comptes.

Michel Giliberti 13/09/2008 07:24



Merci Christian, je suis sensible à ce que tu me dis, mais il est vrai que pour l'instant, j'essaie de me concentrer sur mon travail de peintre, car j’ai de plus en plus de difficulté à
m'exprimer dans cette discipline. Il me faut vraiment fuir tout ce qui peut me distraire ou me faire plonger dans une introspection parallèle et le blog est un aspirateur d’énergie… Ajoute à cela
la visite des blogs amis et tu comprendras mes craintes quant à la fuite du temps, ce temps précieux que je ne peux rattraper lorsque je me retrouve devant mon chevalet.
Je t’embrasse,
@ bientôt,

Michel



Chris-Tian Vidal 12/09/2008 09:38

Bonjour Michel, je suis venu ici te saluer et je vois toujours ce beau jeune homme en quête d'absolu dans la quête de la résolution de son énigme. Je te souhaite une belle journée et je t'embrasse. Chris-Tian.

Michel Giliberti 12/09/2008 09:59



Oui, ce jeune homme restera longtemps là, à mon avis, car il m'a permis de dire ce qui pourrait être la conclusion de toutes mes « déblatérations » souvent stériles qui durent depuis deux ans
environ. C'est comme en analyse, quand on décide qu'on a fait assez de chemin avec soi-même et son psy et qu’il devient urgent d’aller cueillir la fleur de l'autre et respirer son parfum bien
moins entêtant que le sien.
 @ bientôt mon cher Christian,
Je t’embrasse

Michel



Henri-Pierre 11/09/2008 22:55

les religions sont, à mon sens, affaires d'hommes, et, à ce titre temporelles et souvent dévoyées. Parfois aussi servant de socle à des phares de l'humanité.Les religions, comme l'homme, sont à l'origine du bien mais aussi de pire.Comment apréhender un Dieu intangible dans ces océans de contingences et de précarité ?Je n'ai pas trouvé la réponse, mes doutes sont immenses et j'ignore les certitudes.Mais je sais voir les forces qui dépassent l'homme et lui donnent des reflets de divin. Dans ce cas on ne peut nier l'Esprit.Toi en particulier, Michel, tu brilles de ces éclats qui font d'un homme la révélation de l'Homme.J'aimerais aussi avoir des yeux d'or pour te le dire avec tant de force.

Michel Giliberti 12/09/2008 07:39




J'aimerais avoir des doutes, ça me redonnerait mes 27 ans, âge où j'ai eu encore quelques résistances pour rester le catholique que j'étais alors par réflexe éducatif… Depuis, plus rien. Plus
une once d'apitoiement pour les religions. Ce ne sont que des sectes qui ont réussi comme j'ai entendu dire une fois...
Nous sommes tous des enfants magnifiques, tous des joyaux prêts à briller de nos différences. Pourquoi faut-il que notre innocence, forcement créative comme toute innocence, soit polluée par
des idées morbides, par la culpabilité, par cette descente permanente qui fait d'un homme un animal qui ne croit plus en son prochain, qui finit par le mépriser pour adorer un maître
hypothétique ? Au nom de la religion, il a été tué plus d'hommes que ne l’ont fait tous les nazis réunis, au nom de la religion des missionnaires on détruit les rites et les moeurs d'hommes
pacifiques en les évangélisant, et j’en passe. Parfois ça me révolte tellement que je voudrais avoir le pouvoir de le crier haut et fort, car si les religieux de tout ordre parlent à longueur
d'année, on entend rarement la parole des athées...  Quand je pense qu'aujourd'hui saint Sarkozy et sainte Carla reçoivent ce pantin de pape, ce Benet  XVI, et qui lui baiseront sa
main de fasciste... J'en ai la chair de poule.
Ridicule, grotesque, définitivement épouvantable !
L'or des yeux, tu l'as dans tes mots Henri-Pierre, et j’aimerai toujours l’or des hommes.
 @ bientôt, je t'embrasse,

Michel




bellelurette 10/09/2008 22:15

Bien reçu ton message sur mon blog-contact.Donc, ici, j'ai rajouté mon adresse mail.J'ai arrêté de la mettre pour éviter les spammeurs et autres fouteurs de merde, qui décortiquent (je ne sais pas comment ils font) tout...Tu peux m'écrire quand tu veux.

Michel Giliberti 11/09/2008 06:45


Merci bellurette, à plus tard, alors,

Michel


bellelurette 10/09/2008 19:19

Mon intuition me dit que cela aurait rapport avec ta mère.. mais peut-être me trompe-je ?Quoiqu'il en soit, arrêtes de te poser des questions et soit toi-même, dans la sincérité que je te connais.Moi, je crois en Dieu, mais pas le Dieu des chrétiens, mon dieu à moi qui m'habite, qui me donne le souffle de la respiration, qui me fait voir quand j'ouvre les yeux, qui me sentir quand mes narines se posent sur une fleur... un dieu simple en sorte. Pas d'églises, pas de stèles, rien.Cela me rappelle soudain un film que j'ai beaucoup aimé :"La vie de Brian" des Monty Python.Une femme accouche, le plus simplement du monde, et tout le monde croit que c'est le nouveau messie... argh, à partir de ce moment-là, c'en suit des aventures rocambolesques, une parodie qui décrit tellement bien la "croyance", la "rumeur", les mouvements de foule... bon, je ne vais pas te raconter le film...Si tu ne l'as pas vu, je te le conseille.Pour moi, c'est un monument, comme tout ce qu'ont fait les Monty Python (y compris "Un poisson nommé Vanda"), leur humour me laisse pantoise à chaque fois, et il y a toujours à creuser dans leurs films, comme "Sacré Graal"...Car au delà de l'humour, il y a un message...Ces films-là, il me faut les voir plusieurs fois, tellement ils sont riches. Au départ, on rigole, et au deuxième coup, on comprend un peu mieux, Je ne dis pas au troisième...Bouh, mon com est long, je sais.. en fait je profite de mon clavier qui, quand je tape une lettre ne me fait pas des entourloupes comme avec mon vieux PC portable.Bises à toi, mon cher Michel et aussi à ton compagnon, qui j'espère, va bien.C'est rigolo les codes à taper : Je vois 73°C... je sais que le °, faut pas le taper, mais cela me donne à réfléchir ;Je ne pourrais jamais supporter 73°C, d'ailleurs qui le pourrait ?Allez, j'arrête.

Michel Giliberti 11/09/2008 06:44



Non, les problèmes ne viennent pas de ma mère, mais peu importe. Ce que tu dis sur les films que tu décris est tout à fait juste. Les comiques ont un souvent un grand don d'observation et ce
qu'ils disent est rarement dénué d'intérêt, mais comme tout est noyé dans le rire, ça passe mieux... Moi j'ai une version officielle (la mienne) de la vie du Christ, de la Vierge, etc. Il
faudrait que j'en fasse un roman. Je suis persuadé de détenir la vérité. Je ne risque que l'excommunication, mais si cela devait arriver, j'en serais mort de rire et j'aurais enfin un titre de
gloire...
Merci Bellurette pour ton commentaire,
Je t'embrasse,
 @ bientôt

Michel



josie 09/09/2008 19:05

Beaucoup de questions et parfois sans réponses jusqu'au bout ... au bout de quoi ? La vie, comme la mort est cruelle et je ne connais pas le remède pour bien vivre, tout simplement , sans impondérables qui viennent vous perturber sans cesse... Vivre, bien ou mal, mais respirer tous les jours  et ne pas penser au dernier jour , c'est comme cela que je conçois la vie ! Je ne connais pas les gros soucis que tu as essuyé , mais j'espère qu'en ce mardi soir , tu as l'esprit plus serein! Le mystère fait monter l'adrénaline,savoir toujours savoir plus, mais parfois vaut mieux de pas savoir justement. Par contre, ( humour ) se perdre dans ce magnifique regard couleur émeraude est un réel plaisir ! Quel beau garçon !Je me trouve bavarde Michel ce soir, alors je ne vais pas t'importuner plus longtemps ! Je te souhaite une excellente soirée et une bise " oui je me permets "A bientôt !

Michel Giliberti 10/09/2008 06:46


Tu ne m'as pas importuné Josie, quelle idée... Et puis, je suis ravi qu'en dehors de toutes mes questions métaphysiques, Élie aura rassemblé tout le monde autour de son oeil vert...
 @ bientôt Josie

Michel


Chris-Tian Vidal 08/09/2008 22:27

Les yeux vers là-haut et en quête du savoir ultime. Un jour, chacun de nous dira : "Je sais, maintenant". Pour l'heure, je ré-écoute la chanson de la grande qui nous disait : "Tu verras, le jour se lève encore". Je t'embrasse avec une infinie tendresse, à l'heure de retrouver mon sommeil.

Michel Giliberti 08/09/2008 22:46


Je pense que si ce jour arivait, la paix sur terre pourrait enfin être envisagée...le mystère est sujet à conflits.
 je t'embrasse,

Michel


vita 08/09/2008 22:13

Bonjour de VITA

Michel Giliberti 08/09/2008 22:45


Merci Vita et ... bonsoir,

Michel


Maryse 08/09/2008 13:01

Je comprends bien ces questions et j'irais bien chercher des  au fond des yeux verts d'Elie ou de ceux, tout aussi magnifiques, d'Abdoul.J'ai une certaine tendance à croire ( peut-être naïvement) que certaines réponses se présenteront à nous au moment de la mort. Peut-être parce que j'ai lu des récits de ceux qui sont passés de l'autre coté et sont revenus, chose qui est arrivée à mon frère. Et oui, logiquement, les dieux devraient s'intéresser plus aux mécréants car c'est toujours plus excitant de chercher à séduire quelqu'un qui résite, non ? :)En regardant cette magnifique photo en clair obscur, on peut comprendre pourquoi le vert est la couleur de l'espérance.Bises

Michel Giliberti 08/09/2008 19:30



Hélas lorsque nous mourrons, nous ne sommes plus rien et donc, d'aucune utilité. Se demande-t-on si le lièvre abattu ou la bécasse avait une âme?
L'hypocrisie de la religion est terrible.
D'après elle, nous serions l'être suprême. Toutes les autres créatures sont inférieures. Pourquoi la poule n'aurait pas (comme nous sommes supposés l'obtenir) son paradis ou son enfer après sa
mort lamentable dans un de ces mouroirs à poulets élevés en batterie créés par un saint homme qui calcule son profit au nombre de poulets tués, plumés à l'acide, etc., etc.. j'en passe et des
meilleurs.
Ah Maryse... à mon avis les gens qui sont passés de l'autre côté et ren reviennent ne l'étaient pas tout à fait et étaient simplement "à moitié" morts, mais à moitié... n'est pas "tout à fait",
tu seras de mon avis, j'en suis sûr, même si je suis à moitié clair, car je suis très fatigué par tous les événements que tu connais…
Bon, j’ai très chaud et je vais enlever ma soutane.
Je t’embrasse ma fille,

Michel



Khem 08/09/2008 09:56

Au début il faut ne pas croire pour voir les signes, au début etait la Terre la Mer et le FeuPuis l'Homme est arrivé il a oublié qui l'avait deposé ici, alors il regarda le ciel et vit des signes..."Comme nous avons produit la création, de meme nous la ferons rentrer"Toute chose crée toute chose imaginé, produite, ne retourne t-elle pas à son créateur ? Toi qui crée tant....

Michel Giliberti 08/09/2008 19:14



Tout ce que tu dis est beau, mais en général les discours sur la religion sont musclés, souvent insupportables pour le pacifiste que je suis, car certains parlent de Dieu en termes guerriers.
Pourtant pour moi, la sagesse sur ce thème serait d'accepter la multitude des idées et le libre arbitre de chacun.
Ce serait même la plus belle des religions,s’il en fallait une.
Je n'apprends rien quand on me force à apprendre, je n'entends rien quand on me gueule dans les oreilles, je ne veux rien croire quand on exige que je le fasse, et le problème c'est que dans
toutes les religions, on force, on gueule, on exige... C'est incompatible avec ma liberté. Mon amour de l'autre, mon altruisme ou mon empathie ne vient que du plus profond de moi ; je vais la
chercher avec les tripes, avec les mots, avec tout ce que tu veux, avec du concret. Je n'ai pas besoin d'un Dieu hypothétique pour aimer et faire du bien.
Je t'embrasse Khem, avec toute mon affection

Michel



Géraldine 08/09/2008 09:36

Je viens de me relire et je vois des fautes... tu les corrigeras de toi même, n'est-ce pas ?  ;-)Et te dire aussi, que dans l'aube et dans le coucher de soleil, il y a la même intensité de vie...A tout bientôt !

Michel Giliberti 08/09/2008 19:01



Oui, Géraldine, le coucher du soleil et l'aube, le bien le mal. Nous avons tous en nous cette culture du binaire alors que dans le fond nous compliquons tout, au point de tout détruire des choses
simples, belles et génératrices de bonheur... Pour les fautes... du moment qu'elles ne sont pas originelles... :o)

Bisous,

Michel



Géraldine 08/09/2008 09:28

Bonjour Michel !Même si je ne poste guère je viens souvent te rendre visite sur ce blog qui est le tien et que j'aime tant... Quelques soient ces moments difficiles qui t'oppressent, je voulais te dire que je crois, que je sais au plus profond de moi, qu'il existe effectivement un Dieu, pas celui des religions, pas un Dieu vengeur ou juge, mais un Dieu qui est la vie même. Il est présent partout puisqu'il est tout ce qui existe et il peut apporter, à qui prend le temps ou accepte la foi bien réelle de son âme, beaucoup de sérénité même dans la douleur...Oui l'aube qui monte chaque matin nous ressource quand on la regarde; pourvu que l'on est l'esprit libre ou simplement vide...Que j'aimerais pouvoir discuter avec toi dans ton jardin autour d'un café !Je t'embrasse. Très affectueusement, Géraldine

Michel Giliberti 08/09/2008 18:56



Merci Géraldine pour tout ce que tu me dis. J'essaierai de t'envoyer un mail dès que je le peux... Oui, la vie est assez forte pour se passer d'un dieu et se suffit à elle-même. C'est pour cela
que j'ai toujours cru en l'homme (malgré ses comportements anarchiques). Lui seul peut rendre perfectible ce monde qui l'était déjà, s'il ne lui avait pas pris l'idée saugrenue de jouer aux Dieux
et de tout modifier...
Je t'embrasse,

Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog