Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


À coups sûrs, ressortir les vieilleries et les entasser ici a un sens précis, mais je veux l’occulter et croire que c’est simplement comme à la veille d’un voyage, quand on remplit un peu trop ses valises.
Ainsi, toutes ces photos d'anciens tableaux qui me touchent encore et témoignent de mes  passions d'autrefois sont autant de choses inutiles à transporter.
Mais si le voyage s’avère éternel, il faudra bien l'habiller de souvenirs.



commentaires

H
Tes "vieilleries" aux espaces de légende sont intemporelles.Elles sont toujours.P.S. J'ai contemplé de longues minutes "duel" et j'en retire une impression étrange, ambigüe, il me fascine et me dérange, je ne sais quel reflet de miroir il me renvoie.J'aimerais savoir.
Répondre
M


Ces toiles étaient très instinctives, ce qui me donnait l'occasion d'y lire des messages très longtemps après leurs créations et d'en être très étonné.
Merci Henri-Pierre
 @ bientôt,

Michel...



F
Michel,J'aime ces regards croisés qu'on ne voit que d'un coté, sans contrechamp, mais où on peut lire sur le visage de face, ce qu'il lit sur le visage caché. La confiance, l'étonnement, etc...Plein d'amitiéFrançois
Répondre
M


Merci François, j'ai souvent eu l'envie de peindre des personnages de dos. Je l'ai fait d'ailleurs, mais pas assez. Je suis si sensible aux yeux...

 @ bientôt,

Michel



C
Merci de nous faire partager ce que tu appelles tes vieilleries. J'aime beaucoup ces dessins futuristes.
Répondre
M


Des vieilleries futuristes... c'est joli. J'aimais beaucoup le fantastique à une époque. Aujourd'hui, je ne l'encaisse plus du tout.
Je t'embrasse Christian,

Michel



M
je me souviens qu à une heure ou je me questionné sur la mort tu m as dis que nous n etions pas plus qu une fourmie en terme d importance dans la vie , face a la mort .en fait la mort n est douloureuse que lorsque ceux que l on aime elle touche .cela nous empute d autan de raisons de nous battre tant qu a la fin ou se demande pourquoi luter , enfin je vais mettre mon nez rouge ,aller au milieu de la place pour dire des choses serieuses
Répondre
M


Je suis toujours d'accord avec cette idée, sauf qu'aujourd'hui, je ne dirais pas "nous ne sommes pas plus qu'une fourmi", c'est péjoratif pour elle, la malheureuse...
Il est certain que la mort nous touche davantage dès qu'elle renifle nos amours...
Merci ma biche,

Michel



K
C'est quelque chose qui est sorti de toi, donc ca pourrait ressortir....un jourrien ne s'arrete
Répondre
M

J'attends, Khem, j'attends...

Michel


B
Ya du sport aujourd'hui !Franchement, arrives-tu à te mettre dans la même position que tes personnages du premier tableau ?parce que moi, j'y arrive plus ! Et oui, la vieillesse...J'aime beaucoup la phrase de... (je ne sais plus son nom) qui dit que la mort, c'est le meilleur moment, c'est pour cela qu'on le garde pour la fin. Je n'avais jamais envisagé ça !
Répondre
M


Oui, je suis de ton avis pour la phrase de Moktar... Il suffit de penser la mort ainsi... la cerise sur le gâteau. Après tout, c'est une belle philosophie.
Quant à la position du personnage,oui, j'y arrive et pourtant je ne fais pas de sport. C'est peut-être le fait d'être raide dans la tête, ça laisse de la mobilité pour le corps :o)
 @ bientôt,

Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog