Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


Et puisqu’en août, au jardin, il m’est donné de croire que l’automne s’installe, mes amours de soleil se tachent aussi de rouille et de rose, puis s’enferment déjà au secret des silences et de tous les mots vains.


commentaires

S


Ce rose au jardin de l'automne, comme il est beau ... Là nous guettons les tendresses de printemps ...


et cette Gnossienne pour l'accompagner ...



Répondre
M


Oui Servanne, nous les guettons, je dirais même que je les supplie...
@ bientôt Servanne


Michel


 



H
Puis-je espérer qu'un jour tu viendras te délecter d'un automne à Charmes ?Tu aimerais et tu m'enchanterais.
Répondre
M


Il faudrait que je bouscule ma légendaire timidité et surtout ma sauvagerie qui fatigue tous ceux qui me connaissent... mais je suis très sensible Henri-Pierre,

Merci beaucoup,

Michel



H
Rouilles et roses, flétrissures et promesses. La vie alterne les uns et les autres ; mais si les roses sont éphémères elles émergent toujours des rouilles.Pour un certain temps.Et , avec ou sans nous, le cycle se perpétue.
Répondre
M

J'aime beaucoup les couleurs d'automne même si fatalement, elles annoncent l'hiver. Les jardins sont les calendriers les plus fidèles que je connaisse et n'épargnent personne.
@ bientôt,

Michel


G
Merci pour ces voyages au plus secret,Merci pour ces voyages en poésie...Amicalement. G
Répondre
M

À moi de vous remercier de me donner à recevoir de vous,

@ bientôt

Michel


C
J'aime beaucoup l'automne et ses couleurs de fin d'année. J'aime baucoup l'automne et ses vendanges. Période où je suis né. Je suis sûr que pour ceux qui n'aiment pas, avec tes photos et tes mots, tu leur dessineras des printemps.
Répondre
M


Depuis le lycée (je ne suis pas allé plus loin pour faire l'artiste) dès que vient l'automne, je pense aux cartables neufs, à l'odeur des livres, des trousses et de cette boule au ventre à la
rentrée scolaire et je me dis que je ne saurais revivre tout ça. Du coup, je pense à mes confitures, mes conserves et l'automne redevient douillet, prometteur de belles saveurs et de feus de
bois, sans leçons à apprendre.
Bisous Christian,

Michel



M
Michel, ce sont les arbres de ton jardin qui tentent de ressembler à des bougainvilliés pour t'assurer un retour plus doux. Couleur des feuilles vraiment étonnante, qui garde son secret .
Répondre
M

C'est la première année où c'est si rose, je ne sais pas vraiment pourquoi mais hélas, c'est déjà devenu pourpre et sans éclat... feuilles à tomber,comme moi...
 @ bientôt,

Michel


K
je n'aime pas beaucoup l'automne, l'impression que tout s'asseche meme mes amoursmais c'est juste la fin des cycles
Répondre
M

Peut-être bien... mais les amours d'automne sont souvent plus durables que les amours d'été... au moins jusqu'aux prochaines vacances où là, tout recommence jusquà l'automne :o)
 bisous,

Michel


B
Mieux vaut-il des mots vains que du vin mauvais (bof !).
Répondre
M

Les deux ne sont pas bons conseilleurs...:o)
 @ +

Michel


J





Répondre
M


Jipi, il y a probablement eu une erreur de manip, puisque je n'ai pas reçu le texte de ton commentaire. J’espère que tu vas bien.
 @ bientôt,

Michel



F
Michel,Après les beautés félines et masculines flamboyantes et ensoleillées de Tunisie, voici les douceurs fortes, maternantes et ombragées de Normandie... On devine aussi les  odeurs associées à ces décors, les imbibant...Quel havre coloré...Plein d'amitiéFrançois
Répondre
M


Je me demande si je ne fais ce blog pour vous lire, François... :o) Vos mots apportent toujours un sens supplémentaire à ce que je peux écrire... « douceurs fortes et maternantes », oui, il y a
vraiment de ça. Quant aux odeurs, elles sont essentiellement composées de mûres et je n'ai hélas pas le temps de faire des confitures comme j'en fais chaque année.
 @ bientôt François et merci.

Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog