Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


Œdipe et le Sphinx
Quel peintre a su résister à ce thème ?
Dans les années 80, alors que je vivais pleinement la deuxième partie de l’énigme du Sphinx, je construisis cette grande toile.


À l'époque, j’aimais exploiter la dramatisation des légendes grecques, même si dans ce tableau, mon Sphinx ressemble davantage à Françoise Hardy dont le visage éloigné des canons de la beauté grecque me fascine et reste, d'une certaine façon, énigmatique à mes yeux.

commentaires

C
Bonjour je souhaiterais avoir une légère analyse du tableau, pas par le fond mais juste sur la face du tableau. Merci beaucoup a celui qui fera cela.
Répondre
P
cc c patrik je suis interesser pare des images des gens tout n
Répondre
R
bonjour, je trouve votre toile fascinante! et je voulait faire un exposé dessus pour le lycée pourriez vous s'il vous plait me donner quelque détails sur votre tableau et me le décrire ? merci et encore quelle magnifique oeuvre!
Répondre
M
Bonjour Radia
Tout d’abord, merci d’apprécier ce si vieux tableau (pour moi), j’y suis très sensible. Vous le décrire est difficile, car le regarder est suffisant me semble-t-il, mais en deux lignes, il représente la légende grecque d’Œdipe et le Sphinx et il est plus simple de chercher ce thème dans Google qui vous donnera l’exacte explication en des termes choisis. Pour la technique, c’est une peinture à l’huile sur toile.
E
Bonjour, déjà juste pour vous dire que votre toile est magnifique et je voulais travailler dessus pour le lycée car nous travaillons sur Oedipe dans le cadre du bac et je voulais quelques renseignements sur votre peinture :
Quels sont les matériaux utilisés? De quelle dimensions est cette toile?
Merci infiniment et encore bravo pour cette représentation
Répondre
M
Bonjour Elise

Tout d’abord je vous remercie d’aimer cette si ancienne toile, puisque je l’ai faite en 1983, je crois. Je ne me souviens plus tout à fait de la taille de la toile, mais elle est grande. Quelque chose comme 1,30 x 81 cm. C’est une toile et la technique est celle de la technique classique de la Renaissance italienne, c’est-à-dire peinture à l’huile et glacis, glacis, glacis... Encore merci, Elise...
N
merveilleuse toiles , et moi comme artiste , je ne sais  plus résister à ce thème , BRAVO Gilbert
Répondre
M

Heureux de retrouver NIzar...
 @ bientôt et encore merci.

Michel


M
j'aime votre travail et votre univers. Bravissimo! Une impressionnante maîtrise du trait et de la couleur!!
Répondre
M

Merci Infiniment pour votre visite Miguel,
 @ bientôt,

Michel


N
les  anges ailésde l'ange zélémichel gilbertihantent mes reves petit-à-petit
Répondre
M


Merci Nizar, quelle plaisir tu me donnes...


 je t'embrasse,





Michel



H
Mais les légendes grecques ont tout dit, aujourd'hui en revoyant le film "Ma Mère" je pensais que Médée était de tous les temps.A la lecture de ton billet je me dis que Jocaste aussi était présente.Au vingt et unième siècle...
Répondre
M

Certainement, tout reste ancré même sous la pollution et la barbarie des choses officielles supposées nous rendre la vie belle.
 @ + Henri-Pierre

Michel


C
Michel, merci de la générosité de tes partages sur ton blog.
Répondre
M

Oh Christian, heureux de te retrouver par ici...
 je t'embrasse,

Michel


N
C'est la position du Sphynx que j'adore ... mystérieux et inquiétant à souhait et la palette des couleurs finie l'ambiance.Que ressentez vous quand vous regardez vos anciennes toiles ?A bientôt
Répondre
M

Merci Neurhone... Quand je regarde les photos de ces toiles anciennes, je ne parviens pas vraiment ce que je ressens, sinon peut-être la sensation du temps qui est passé. J’avais une fougue
insensée et pouvais peindre plus de 10 heures par jour, jusqu’à oublier de manger.
Je me revois dans mon studio à Paris. J’étais habité d’une espèce de transe très éloignée de ce que je peux éprouver aujourd’hui.
De toute façon, un mélange de satisfaction et de désolation est toujours au rendez-vous. Satisfaction, parce que j’ai toujours tenté de me dépasser et désolation, car « vouloir » n’est pas «
pouvoir ».
@ bientôt Neurhone,

Michel


B
Ah oui, tu lances une annonce ?En fait, j'aurais dû aussi être photographe, ça m'aurait bien plus... Tiens, je profite de lancer une annonce... portraits personnalisés, nu,Et bien si tu passes à Montpellier, je veux bien jouer le jeu !
Répondre
M

Ah... Montpellier, encore une ville que j'adore et dans laquelle je me verrais bien vivre... Bon, et bien je t'appelle dès que j'arrive Bellurette,
 Bisous,

Michel


J
Je reconnais qu'entre un commentaire de François et un autre de Jerem, de quoi perdre sa mythologie !François, dit Jj
Répondre
M

Effectivement, mais c'est à cause de moi, quelle idée de parler d'Oedipe et du Sphinx de bon matin, franchement...
 @ bientôt, toi...

Michel


J
Sans complexe, (fallait bien la faire !!) je peux dire que l'Homme fait parfois de belles erreurs... Pensais tu à moi en répondant à Jerem pour lui dire, plus haut, "à bientôt Jj" ??Je me sens tout ... chose !! Amitiés, Jj (cette fois, c'est bien moi!!)
Répondre
M

Oui, j'avais cru lire Jj et j'en étais persuadé... Donc par ton biais, j'embrasse Jerem que j'ai pris pour toi et toi, je t'embrasse encore une fois...
 @ bientôt,

Michel


M
Tableau très harmonieux, dramatiquement harmonieux ! ce qui me laisse rêveuse ( et envieuse)  est la couleur des cheveux du sphinx....bises
Répondre
M

J'ai dû être coiffeur dans une autre époque… Un métier en or. j'aurais mieux fait de le garder...:o)
En fait, j'aurais dû aussi être photographe, ça m'aurait bien plus...
Tiens, je profite de lancer une annonce... portraits personnalisés, nu, mariages, divorces... je promets des merveilles.
@ bientôt

Michel



J
Françoise Hardy: son intérêt pour l'astrologie ne participerait-il pas aussi inconsciemment de sa représentation sur ce tableau ?
Répondre
M

Je ne crois absolument pas en l'astrologie et c'est d'ailleurs la seule chose qui me déplait chez F Hardy. Ses textes sont si beaux, elle-même fut (et reste encore) si belle, mais, hélas dès
qu'elle parle d'astrologie, je zappe...
 @ bientôt Jj,

Michel


F
Michel,le plus dommage dans cette histoire, c'est que la bonne réponse d'Oedipe ait provoqué deux catastrophes : le mariage avec sa mère, et pire, le suicide d'un si joli sphynx du haut d'une falaise...La mythologie n'aime décidément  pas les happy end.Plein d'amitiéFrançois
Répondre
M

Je crois qu'on oublie plus facilement les happy ends et en cela, le drame est formidable, qui maintient la mémoire...
Cependant, vous me faites brusquement réaliser que j'ai eu envie de poster ce tableau alors que je viens de passer quelques jours chez ma mère....
Il me faut trouver d'urgence un sphinx que j'empêcherai de se suicider.

 Merci François pour votre humour,

Michel


Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog