Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Demain je serai chez ma mère pour quelques jours, et pour décrire comment je reste à ses yeux quand elle me retrouve, ces photos permettent de l'imaginer mieux que tous les mots...


Cour le la Petite Sicile en Tunisie... mobylette de papa et chemise indienne que je détestais.


Terrasse de l'Olympia ... Marcel, short, babouches et poussin mécanique... Vaste programme !


Et pour finir, nous voici ensemble, maman et moi sur la terasse en question...

commentaires

M


Chaque photo de ton enfance me replonge dans la mienne : la photo où tu es déguisé en indien me rappelle le même accoutrement que j'avais souhaité et reçu pour ma Saint-Nicolas ! Cela m'a fait
sourire... il y a dans l'enfance des signes qui ne trompent pas et qui révèlent notre futur, dans ce qu'il a de plus profond...



Répondre
M


Curieusement, j'ai détesté ce déguisement imposé pour une fête de fin d'année à l'école. C'est ma soeur qui l'avait confectionné. Je l'ai haïe toute cette journée, si tu savais... je n'aimais me
déguiser qu'en fille, c'était tellement plus drôle... (un autre signe)
@ bientôt


Michel



J
Une maman est un ange gardien.... Merci pour ce blog, ce partage d'émotions.... c'est vraiment;.... les mots me manquent ( c'est rare), un coup de coeur!!! hop favoris:!!! à bientot
Répondre
M

Merci Jay K. Merci infiniment.
 @ bientôt,

Michel


J
michel ton blog tjrs aussi beau et tjrs aussi envoutant je choisis de mettre ma trace sur cet article qui parle des mamans bien sur , pour moi c'est ce que j'ai de plus cher au monde , hier encore et malgres les annees elle a encore trouvé les mots pour appaisser ma tristesse d'etre a nouveau rentrer au pays seul !! des annees en effets que nous attendons les fameux visa necessaire mais bon , dans l'attente je me debrouille et vais le voir le plus possible , la vie est comme sa faite , je te fait un gros bisous michel et bonne continuation , jean luc
Répondre
M

Je comprends ta tristesse… une histoire vivante et complexe. J’espère de tout cœur qu’un jour enfin, tout s’harmonise dans ta vie et que tu puisses savourer en paix les rencontres avec ta mère.
 @ bientôt,

Michel


L
dans la mythologie , on raconte que c'est la déesse Pallas Athéné qui aurait apporté aux grecs l'olivier et le figuier.... et les grecs en firent le symbole de la sagesse. ils vénéraient tant l'olivier, qu'ils en confiaient la culture à des vierges et à des hommes purs .........même si le tronc est détruit, des rejets reconstituent l'arbre - ils nous attendent Michel , ils ont des choses à nous raconter ........
Répondre
M

Je veux bien le croire Liliane... On fera un tour dans le cinéma de mon enfance et un tout du côté de la boulangerie de  la tienne, nous devrions être "presque" rassasiés... serons assez purs,
cependant? :o)
Bisous,

Michel


H
Ah, j'entends encore le bruit du petit mécanisme qui, mû par une clef, donnait vie au poussin !Ma maman aussi prenait grand soin de ma coiffure.Jeux de miroirs, dialogue des âmes, enfances de soleil...
Répondre
M

Enfance au soleil et communion des souvenirs...
 @ bientôt,

Michel


S
Tellement vrai....touchant ..
Répondre
M

He oui... merci Siams,
 @ bientôt,

Michel


M
Michel comme tu es adorable sur cette photo. Tu dégages tellement de douceur...de calme...Si nous avions été dans la même classe à cette époque là, tu aurais été mon amoureux LOL
Répondre
M

Et dire que nous n'étions qu'à quelques Km... Toi Mateur, moi Ferryville. Il ne reste plus qu'à nous aimer sur le tard :O)

Je t'embrasse,

Michel


L
musicienne, chanteuse, danseuse, comédienne, Habiba Msika excellait dans toutes ces disciplines , tout semblait réussir à cette dame de coeur. c'est avec l'avènement d'Habiba que se propagea le phénomène  des "Asker Ellil" - ou soldat de la nuit - son rôle fétiche l'Aiglon d'Edmond Rostand tout en arabe littéraire - elle eut le même destin tragique que le cinéma l'olympia - brulée vive  - LILIANE
Répondre
M

Oui, je connais bien l'histoire de cette grande artiste...Il faudra qu'on s'installe tous les deux sous le figuier et l'olivier qui ont poussé au milieu des sièges calcinés de l'Olympia. Je trouve
magnifiques ces deux arbres accrochés l'un à l'autre. Ils me font oublier la fin tragique de ce cinéma.
 Bisous,

Michel


M
Cette chanteuse était surnommée la belle des belles ou encore La tigresse aux yeux verts, fut la première à faire admettre à une opinion publique des plus réticentes que chanter est un moyen comme un autre de gagner sa vie
Répondre
M

Merci pour ces précieux renseignements Mario,
 @ bientôt,

Michel


L
la terrasse de l'Olympia, vaste programme !.aurions nous la chance d'apercevoir le fantome d'Habiba M'sika au destin tragique -
Répondre
M

Ah... ce serait magique, mais faudrait surtout que les fantômes existent... :o)

 bisous,

Michel


J
MERVEILLEUSE PHOTO, d'un temps certes difficile,mais qui parait oh combien à regretter, sans  autre commentaires....
Répondre
M


Un temps difficile? Non, je vous assure Jack.
C'était au contraire un temps de rires, de joie, de vie facile où de simples promenades au bord de la plage et dans les sentiers parfumés des figuiers pouvaient faire le bonheur des enfants et
ici, sur cette photo, un simple poussin mécanique à deux sous faisait mon bonheur... Aujourd'hui le même enfant exigerait un téléphone portable et une consonne, pour ne citer qu'eux.

 @ bientôt

Michel



N
Je n'émetterai qu'un avis de mère ici:)On dit "maman un jour maman toujours". C'est vrai.Aujourd'hui après l'heure de la maman, je deviens l'amie, la confidente. Après peut-être que je regarderai mes filles avec le regard de votre maman, lorsque le corps rompu et l'esprit fatigué ne me permettront plus de vivre autrement que dans le souvenir de leur enfance... Je ne sais...Bon retour auprès de la votre Michel :) et ... profitez...
Répondre
M

Ma mère est comme toutes les mères. Elle ne parvient pas à réaliser mon âge et se tracasse pour tout un tas de choses qui n'effleurent même pas mes pensées... Mais que faire, sinon marmonner entre
mes dents que je suis "grand" maintenant... Rien n'y fait. Je suis son "trésor", son "petit".
Mais une mère, c’est bien ainsi, non ?
 @ bientôt Nath,

Michel


C
Que tu es mi-mi mon Michel et toujours ce même regard. Je ne sais pas si les lecteurs du blog vont de cette photo de toi enfant à l'autre de toi adulte aux yeux de l'enfance. C'est Cocteau, je crois qui disait que c'était dur et pourant nécessaire de retrouver l'enfant en nous, de le faire revivre. Tu es enfant de beautés.
Répondre
M


Tel que je te connais adulte tu devais être un très beau bambin aux yeux immenses et vifs. Je me trompe?
Je vais seulement à Toulon. La Tunisie c'est pour plus tard. D"abord la mère... après la mer.
Je suis persuadé, tout comme toi, qu'il ne faut jamais s'éloigner de l'enfance.
je t'embrasse Christian et à très bientôt,

Michel



X
bonjour michel tu serais de retour quand en normandie parce que j'avais décidé de venir en normandie en partie pour vous visiter,alors ça serait un peu con de ne pas te trouver dis moi quoi pour que je m'adapte.quel charmant enfant, petit bambin à sa maman
Répondre
M


Je reviens en Normandie le 2 et je repars en Tunisie vers le 8 ou le 10, au plus tard le 12. Voilà ma biche. JC doit aller en Belgique dans pas longtemps en principe, mais pour l'heure je ne sais
pas trop quand.
Je t'embrasse mon poussin.

Papa.



T
MAMAN .... Un mot magique qu'il est si puissant, si beau de prononcer devant des yeux qui bougent ... Il faut en abuser, Michel, au maximum ... dans ce bonheur partagé.Grosses bises ...Jean-Pierre
Répondre
M

C'est vrai c'est magique, puisque nous rajeunissons à son contact... Ma mère me donnerait bien encore le biberon... c'est dire. ça vaut tous les liftings... :o)
 je t'embrasse J Pierre, à bientôt,

Michel


F
Mais qu'est devenu le poussin mécanique ? A l'affut dans un coffre pour ressurgir au moment où on ne l'attendra plus ?Et dans le même temps, nous devenons paradoxalement les parents de nos parents...Plein d'amitiés poitevinesFrançois
Répondre
M

Le vieux coq que je suis devenu a remplacé le poussin magique qui picorait d'un tour de clef...
Et il est bien vrai que je vais retrouver cette sacrée fille de mère.. :o)
 
 @ bientôt François,

Michel


Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog