Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti



L'ardeur n'est pas tout et ses nuits, pas davantage.
Mais un sourire, mais des yeux aux frontières des actes sont souvent plus chauds et plus noirs que toutes les alcôves.
Faut-il penser que si peu remplacerait l’intime ?


Moi qui vis des ailleurs improbables et respire l'impossible, je n'attends rien des éloges de l'oubli, rien des blâmes de la mémoire, moins encore de l'absurde d'un futur.
J'écoute simplement mon instinct qui sait se contenter du plongeon dans l’eau fraîche d’un regard et s’en éclabousser.

L’odeur des petits matins et la sueur des longues nuits sont tant de fois des entractes incertains dans des chambres imprécises
... des entractes qui vous brisent le coeur avant même la reprise du spectacle.
Des vaisseaux étroits pour voyages bien trop grands.
Des souvenirs finis, des ébauches de rien... 


Alors,  sur mon pont des arts, nul besoin de guetter l'horizon.
Nul besoin de s'attacher les heures.

C'est assez d'avoir eu l’arc de ses lèvres et la flèche du temps au cadran de son bras.

commentaires

Henri-Pierre 03/07/2008 22:09

Les flèches du temps du cadran de son bras me semblent bien moins cruelles que celle décochée par un regard conscient des blessures qu'il inflige.Beauté cruelle et tendre, divine blessure.

Michel Giliberti 04/07/2008 14:54



L’image a le pouvoir de figer les instants et de récréer les situations… En fait, pas l’ombre d’une blessure, pas l’ombre d’une égratignure infligée par ce regard-là. Les jeunes tunisiens sont
pour moi des enfants gracieux qu’il me plait de mettre en lumière, car ils ouvrent mes souvenirs d’enfance tout comme mes inspirations. J’en ai d’ailleurs écrit un livre, mais je ne rentre jamais
dans le jeu qui consisterait à m’en sentir dépendant, aussi, tous leurs regards peuvent être captés, toutes les émotions peuvent se construire, car toutes restent ludiques et décalées de
sentiments fatalement bâtards. J’aime m’entourer de la beauté, car mes yeux en sont avides, mais mon cœur n’entre pas dans le jeu, jamais, et même si ça devait lui arriver, ce serait pour une si
brève parenthèse, une si brève palpitation… une minuscule arythmie, le temps qu’un médecin me prenne la tension.

@ bientôt,

Michel



Musiques arabes 27/06/2008 23:50

merci encore une fois pour tes prouesses...C'est vrai que ce garçon est d'une rare beauté !

Michel Giliberti 03/07/2008 08:18


merci... merci pour lui, avant tout.
 @ bientôt,

Michel


*MeL* 17/06/2008 16:16

Ouep ... mais pour trouver un mur aussi " blanc pur " pour t'y appuyer ...rire ,je crois que cela sera durdur à  trouver  à BDX...en plus que par chez-nous M'sieur , nos murs sont en pierre blonde ...pas aussi blanc qu'en Tunisie...et le ciel en ce moment est plus " je suis triste en gris  "  mais malgré tout je vais m'armer de mon appareil photo ( faut que je pense à charger les piles, que je lise la notice d'emploi  et ne pas oublier de mettre ce bidule  de carte je ne sais quoi  ...houuuu! il va falloir que je révise tout ça ! ) Prépares les jeans  Michel:-)MeL

Michel Giliberti 17/06/2008 19:45



Le blanc me plait pour la Tunisie et la pierre blonde me plairait pour Bordeaux... tu vois, je ne suis pas difficile.
Pour les photos, Mel, ça ne vaut pas le coup, crois-moi.
Pour les jeans, ça va, j’en porte la plupart du temps… Prépare les tiens, en tout cas, qu’on puisse les comparer.

 Bisous et à bientôt,

Michel



*MeL* 17/06/2008 00:27

Heu comment ça troublée par  le beau Tunisien..hein ? Mais je ne  voyais que ses jeans moa m'sieur ....nan mais oh!Mais c'est vrai qu'il est beau ce garçon...chut, je le dis tout bas ..hein !Bon pour les bonheurs visuels tu vas être peut-être déçu le 21...rires !Bisous  puissance 16 MichelMeL sans 8:0)

Michel Giliberti 17/06/2008 06:37



Je ne suis jamais déçu... la vie est trop courte.
Si je comprends, tu seras là le 21. C'est parfait. Je mettrai de beaux jeans et je prendrai un accent, tunisien.On verra, si le charme opère.

 @ bientôt,

Michel



*MeL* 16/06/2008 22:32

Heu c'est quoi ce 8 près de mon nick ?

Michel Giliberti 16/06/2008 22:49


C'est parce que tu es 8 fois trop généreuse… :o)
Je pense que tu as dû le taper sans faire exprès, troublé par mon beau Tunisien ou alors que tu as voulu mettre un point d’exclamation avec les chiffres.

8 bises…

Michel




*MeL* 16/06/2008 22:28

Bonsoir Michel,J'espère que tu me pardonneras de ne voir que de beaux hommes sur tes photos ...ces peaux brunes magnifiques...mais ce qui m'interpelle là ..ce sont les blancs, les bleus et le  " glaçis " sur les bleus  sur fond blanc ... et plus ....tes photos sont sublimes ...Bisous M'sieurMel8

Michel Giliberti 16/06/2008 22:45


Mais c'est ce qu'il faut voir Mel. J'aime partager mes bonheurs visuels... j'attends de te voir d'ailleurs le 21... :o)

Bisous et à bientôt...

Michel


Chris-Tian Vidal 16/06/2008 17:12

Michel, ces regards que tu nous offres comme des actes d'amour.Je regarde ton regard et je regarde le mies.Et si nous mêlions nos yeux d'enfants pour faire de nos visions des mots et des images à enchanter nos lecteurs?Tu sais, Michel, la reconnaissance est est là, dans l'émoi que tu suscites. Les critiques littéraires des gens respectables, je m'en fous.Tes regards valent tous les billets littéraires du monde.Je t'embrasse.Merci.Chris-T

Michel Giliberti 16/06/2008 22:40


Christian, tu es un ange.
Je ne sais pas si nous pourrions collaborer, car je suis, comme beaucoup d'artistes, absolument sauvage à respirer ce que me touche et me fait créer, mais il est certain que ça en vaudrait la
peine. Je vais déjà faire la couverture de ton prochain livre, j'aimerais même y ajouter souffle, quelques mots pour ne pas dire préface qui donne un sens grandiloquent à la chose... et ce sera un
premier pas.
je t'embrasse de tous mes mots.
 @ bientôt,

Michel


Maryse 16/06/2008 13:29

Ton texte est de toute beauté à l'image de tes photos lumineuses. Il me parle beaucoup. Une manière fine et contemplative de parler d'un "paysage humain". Etre dans l'instant, saisir ce qui est offert et savoir vivre l'intensité d'une émotion sans penser ni au passé ni au futur...bises

Michel Giliberti 16/06/2008 16:54


Merci Maryse. J’aime beaucoup l'image d'un paysage humain... c'est un paysage dont on ne se lasse pas et nul besoin effectivement de le  voir entrer dans un schéma où le temps a son mot à
dire. Il suffit de "jouir" de l'instant présent.
Je t'embrasse,
@ bientôt,

Michel


François 16/06/2008 11:00

Michel,Nouvelle fulgurance en blanc et bleu...La beauté a cet effet sur moi : l'implosion qui réduit à rien tout le reste qui m'entoure et consomme mon énergie comme le "trou noir" des physiciens absorbe toute la lumière environnante à cause de sa concentration de matière. Implosion : le temps s'arrète et tout devient accessoire. C'est sans doute ce dont l'expression "être saisi par la beauté" essaie maladroitement de rendre compte.L'éclaboussement dont vous parlez en donne un image plus joyeuse... mais on en ressort aussi trempé, et pas totalement indemne.Et cela, l'éclabloussement, l'éblouissement, m' advient de la beauté humaine, comme elle m'advient aussi de certains de vos tableaux...qui m'ont souvent absorbé.Pour ces instants d'infini, vraiment merci...François

Michel Giliberti 16/06/2008 17:00



Vous savez François, si je n'avais pas peur de lasser, je mettrais à longueur de journée de telles photos qui en plus m'inspirent immédiatement de petits textes... je suis moi-même sensible à ces
bleus, vous le savez. Ils m'ont fait abandonner pas mal de mes sujets plus sérieux...Mais vous connaissez mes heures difficiles et la légèreté de ces sujets panse un peu mes inquiétudes...
Et pour en revenir à vos mots... "Sortir indemne" est un leurre et il vaut mieux ces légères blessures qui font la vie plus belle...
Merci à vous François,
 @ bientôt,

Michel



gazou 16/06/2008 09:10

"se contenter du plongeon dans l'eau fraîche d'un regard et s'en éclabousser",c'est une très belle image et qui me parle bien...C'est si important le regard!

Michel Giliberti 16/06/2008 17:02


Alors baignons nos peaux de cette eau magique...
merci et @ bientôt Gazou,

Michel


Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog