Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti



Courir avec effroi
La distance qu’il nous reste
Et se dire que peut-être
Ce chemin nous emmène
Aux tambours et aux cloches…

Le baiser de la mort
Est sans doute celui
Qu’on ne veut pas connaître
Mais il est le plus sûr
Et le plus éternel.


 © Giliberti / 2008







commentaires

Henri-Pierre 03/07/2008 22:05

Ce baiser nous l'attendons tous, il est peut-être plus doux qu'on ne le pense.Léo Ferré l'a si bien chanté dans son merveilleux poème chanté "la Mort".On est moins armé pour endurer les absences des aimés qui ont déjà reçu ce baiser-là

Michel Giliberti 04/07/2008 14:57


Il me semble qu'on ne doit pas le craindre, car si "normal"!
Mais  maintenant que je vois ce baiser rôder autour de ma mère, je trouve qu'il faut beaucoup de courage quand même pour l'appréhender.
 @ bientôt,

Michel


zazou 16/06/2008 21:41

Impressionnante cette photo. Elle renvoie effectivement au baiser que l'on ne veut pas connaitre.

Michel Giliberti 16/06/2008 22:34


On peut y voir aussi la symbolique… Soi-même en train de rencontrer la mort.
 @ bientôt,

Michel


Erik 15/06/2008 23:55

Comme certain(e)s ici , je l'ai frolé de près ce baiser...il m'était presque posé mais il s'est éloigné, (pas trop loin je sais...) Impossible à oublier !Amitiés

Michel Giliberti 16/06/2008 05:32



Je vous souhaite son éloignement définitif... Quant à l'oublier, ça c'est une autre histoire et je vous comprends très bien.
 @ bientôt Érik et merci d'être passé par là,

Michel



lilie 15/06/2008 13:37

s'il ne me restait qu'un souffle , j'aimerai qu'il soit pour un baiser...un blog émouvant tant par les mots que par les photos que je parcours pour la première fois..merci bon dimanche  lilie

Michel Giliberti 15/06/2008 14:37


Merci à vous Lilie d'être passée par là,
 @ bientôt,

Michel


babeth 14/06/2008 23:05

ta photo est saisissante! Et ton texte reflète la triste réalité de nos destinées... Je ressens une forte émotion.

Michel Giliberti 15/06/2008 08:29


Emotion est un mot d'amour... Alors c'est l'essentiel. Nos voyages valent bien nos destinées.
 @ bientôt Babeth,

Michel


Chris-Tian Vidal 14/06/2008 18:52

Mon Michel,J'admire ton livre et cette photographie-là m'a interpellé.En même temps, je lis ton roman et je me suis promis de t'écrire et de t'offrir un article, ce we.Bisous douceurs.C.

Michel Giliberti 14/06/2008 21:49



Tes mots sont doux Christian, comme dans tes romans... j'aime aller dans l'obscur, j'aime aller aux limites de la noirceur, c'est vrai, parce que les signes sont importants et la mémoire
"oublieuse ".
Merci pour tout, je t'embrasse,
 @ bientôt

Michel



Jj 14/06/2008 12:07

Michel,comme Nath j'ai connu ces baisers, tristes et ultimes baisers à mon fils, à mon père et à mon frère... comma Nath j'ai le coeur qui pleure à des dates qui reviennent tous les ans me tordre de douleurs... et pas un jour je ne pense à eux !!!AmitiésJj

Michel Giliberti 14/06/2008 21:52


J'en ai connu aussi de ces baisers, ils sont le dernier lien... le dernier souffle.
Ils sont aussi comme un feu vert pour le passage.
J'espère seulement que nous aurons un nous mêmes.
 @ bientôt,

Michel


Nath 14/06/2008 11:50

L'avez-vous gouté ce baiser là Michel, moi oui... J'avais 39 ans alors, il y aura 6 ans de cela le 27 juillet, depuis il ne passe pas un jour où j'y pense au moins une fois, ...elle m'habite. Vous m'avez mis le coeur en vrac, cette photo est si forte mais peut être est-ce aussi l'approche de ce jour qui me travaille toujours. Comme un cri tout au fond de moi.Mais il me plait aussi de dire que je n'ai que 6 ans ...:) tout reste à venir...Bonne journée Michel à bientôt.Nath

Michel Giliberti 14/06/2008 21:58



« Tout reste à venir » voilà la seule chose qu'il faut retenir Nath... La plus grande justice sur terre est bien cette injustice-là... Nous partirons tous, qui que nous soyons. Nous connaîtrons
l'ultime instant entre "maintenant" et "plus jamais".
Je suis désolé d'avoir mis votre en coeur en vrac, car cette photo voulait aussi parler de la rencontre de la mort pour soi-même, quand on l'a devant nous et que plutôt que de se battre, mieux
vaut encore l'embrasser...

 @ bientôt,

Michel



Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog