Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


À l’école maternelle, la maîtresse nous avait donné à apprendre un poème pour la fête des Mères. Il commençait ainsi :
« Tu es belle maman,
  Comme un pain de froment,
  Et dans tes yeux d’argent… »
Je ne me souviens plus de la suite…
Tu es toujours belle, maman, et tes yeux si fatigués sont toujours d’argent…
Je ne sais d’où me vient l’étincelle et la rage de créer encore, alors que je rêve de tout arrêter... de la révolte de Rimbaud ? de la patine du quattrocento ? de l’Orient où je m’enferme ? de ma rage à ne pas rentrer dans les normes ? Peut-être de tout cela à la fois, mais aussi de ton amour excessif qui aura réussi à me charger de tous les maux qui ouvrent l’esprit.


Bonne fête maman.

commentaires

Henri-Pierre 28/05/2008 19:16

Mais cette étincelle est à vous Michel, rien qu'à vous, c'est vôtre "génie" (en espagnol on dit el duende).Ce qui est profondément nous, nous ne le devons à personne.Ce qui n'enlève rien au miracle de votre charmante maman qui vous a donné l'essentiel : la vie.Vous l'en remerciez amplement en en faisant ce que vous en faites.

Michel Giliberti 30/05/2008 12:25


Je n'en doute pas henri-Pierre, mais comme chez l'homme, rien est inné à part notre malheureux cerveau reptilien, tout reste le résultat d'une éducation (bonne ou mauvaise) et nous sommes quand
même tous dépendants de ce lien de départ...
@ bientôt,

Michel


Nath 25/05/2008 23:47

La fête des mères pour moi ne veut pas dire grande chose.Je n'ai pas grand chose à dire à ce sujet étant moi même maman: attentive, présente, aimante mais certainement pas possessive.... mes filles sont libres, j'aime à les voir grandir et prendre leur envole, disponible lorsqu'elles ont besoin. Je vis à côté d'elle...discrète... et chaque jour est une fête à les regarder... 

Michel Giliberti 26/05/2008 07:51


Tu as mille fois raison…C’est tellement  plus constructif. Mais la fête des Mères doit représenter quand même quelque chose, puisque tu es la fille d’une maman, non ???
 Grosses bises,

Michel


jkJ* 25/05/2008 21:46

et nos sourires, complices... que seuls nous deux comprenons....et les "zouzou" chuchotés au moment du réveil, quand j'étais tout petit.j'animais un atelier de cinéma d'animation avec des enfants, ce w-e, et les papas et les mamans les accompagnaient souvent.deux grosses bises sur les joues de ma mienne, en rentrant.je suis heureux de partager nos impressions, michel! :)et t'embraAASSE! :Dje crois que les fois où ma mère aime ou aimait mes dessins, c'est là où je les regardais d'un autre oeil....te serre dans mes bras.jérôme*

Arteashow 25/05/2008 19:28

C'est la deuxième Fête des Mères que je passe sans la mienne. Le temps passe, mais rien ne s'efface, voys le savez bien. Tout est calme, doux: l'absence est là, certes, mais ma mère est toujours présente. Comme "intégrée". Alors, oui, rien de tragique dans ce manque-là. Assez étrange sensation, bien plus supportable finalement que je ne le craignais à son décès...Embrassez votre Mère pour moi...Je vous embrasse, cher MichelIkkar, with love

Michel Giliberti 25/05/2008 20:07


Vos mots sont apaisants comme vous l'êtes, et je vous crois, bien sûr... une abscence n'est jamais qu'une présence cachée, pour peu qu'on le veuille, pour peu qu'il ne soit pas possible d'en être
autrement...
 
Je vous embrasse,

Michel


Jj 25/05/2008 17:25

Tu es belle, ma mère,Comme un pain de froment.Et, dans tes yeux d'enfant, Le monde tient à l'aise.

Ta chanson est pareille Au bouleau argenté Que le matin couronneD'un murmure d'abeilles.

Tu sens bon la lavande,La cannelle et le lait ;Ton coeur candide et fraisParfume la maison.

Et l'automne est si doux Autour de tes cheveuxQue les derniers coucous Viennent te dire adieu.Maurice Carème, tu es belle ma mère
Maman a vieilli, avec le temps elle n'a pas changé, mais les deuils répétés en ces trois dernières années ont eu raison de sa jeunesse perpétuelle, je perds maman de jour en jour, que le temps passe vite...Comment garder l'image de la mère dynamique de mon enfance, comment ?Partir avant elle, et cet ultime deuil la fera mourir aussi !.....

Michel Giliberti 25/05/2008 18:38


C'est très gentil à toi d'avoir retrouvé les paroles de la chanson... j'ignore pourquoi j'avais dit "yeux d'argent"... sûrement par de que ma mère m'appelle "trésor "... mais en fait dû faire un
amalgame avec bouleau argenté...
ce que tu me dis sur ta mère, je peux le dire sur la mienne. Moi aussi je suis mal à l'aise de la voir mal en point et à la veille de partir, mais ce que tu crains pour la tienne est terrible.
Essaie de dépasser ça et d'être fort. Je sais que c'est facile de dire ça, mais je n'ai pas d'autres arguments, c'est si dur de lire ça.
 Je te souhaite du courage et plein d'erreurs de pronostics...

 Je t'embrasse,

Michel


Selim 25/05/2008 13:54

L'amour d'une mère peut être tellement beau, essentiel, et étouffant à la fois. Tes mots résument parfaitement ce ressenti que je partage avec toi...Merci, et à bientôt, à Paris.

Michel Giliberti 25/05/2008 14:48


Les mères du sud...
Des plongées en apnées, des noyades à coup sûr, mais aussi des trésors, tout au fond...
@ bientôt et merci Selim,

Michel


Chris-Tian Vidal 25/05/2008 13:08

Crée, Michel, crée.Fais-nous savourer de tes pinceaux, de tes écrits.MERCI.

Michel Giliberti 25/05/2008 14:49


C'est de plus en plus éloigné de moi, mais le désamour est souvent source d'inspiration...

@ bientôt Christian,

Michel


babeth 25/05/2008 12:23

rien n'est plus beau que l'amour d'une mère envers ses enfants. Surtout si on prend en considération toutes ces années de tendresse et d'attention passionnée, ainsi que tous les sacrifices qu'elles sont prêtes à faire pour leur bien-être.

Michel Giliberti 25/05/2008 12:56


Mais oui, mais oui...

 @ bientôt Babeth

Michel


fanal.bleu 25/05/2008 10:26

L'essence d'un homme en ces quelques lignes d'une beauté absolue...

Michel Giliberti 25/05/2008 12:59


Merci FB,
Les destins des hommes se trouvent souvent entre les mains de celles qui n'y pensaient même pas, et qui pourtant...

 @ bientôt,

Michel


François 25/05/2008 08:30

Et à vous, Michel, merci pour tous ces mots (et ces images) qui nous ouvrent l'esprit... sans pour autant nous charger..Nos mères, irremplaçables, nous enfantent, et parfois nous adultent aussi.. mais ce sont de si longues aventures... et c'est tant mieux.Bonne fète à votre maman !
 

Michel Giliberti 25/05/2008 13:01


Comme de toutes les aventures, nous ne sortons pas sans égratignures, mais d'aventure en aventures, celle-ci est encore une des plus étrange et des plus mémorables.
merci François,

 @ bientôt,

Michel


Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog