Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti



Impossible pour moi de partager ta foi
Impossible d’avancer dans le vide.
J’aime pourtant tes mots quand ils nomment les choses et me parlent de l’homme, mais quand ils nomment le ciel, ils ne me parlent plus.
Tes sourires me suffisent et tes yeux
Quand il me faut les peindre
Quand ils livrent tes secrets.
L’éternité pour moi,
C’est peut-être ça… une toile sur laquelle tu t’inscris.
Une toile, comme l’instant fragile d’une communinon païenne.







commentaires

Henri-Pierre 28/05/2008 19:11

C'est vrai Michel qu'au plus les gens sont en inconscience de leur beauté, au plus ils sont réellement beaux.Vous l'illustrez parfaitement.

Michel Giliberti 30/05/2008 12:28


Nous sommes bien d'accord...
 @ +

Michel


Maryse 24/05/2008 23:29

C'est fou à quel poin les photos de Moez sont vivantes. Chaque fois je suis épatée et j'ai la même impression en les regardant, je m'attends à  voir son visage bouger tant il est présent ! Vraiment une photo magnifique, le vert du fond et le noir de ses cheveux accentue la profondeur. La ligne du visage, la ligne du cou...Toujours est-il qu'en admirant tes photos, on partage ta foi en ce garçon ! bises

Michel Giliberti 25/05/2008 00:30


J'aime beaucoup la fin de ton commentaire et je te remercie pour son début... oui Moez m'inspire, je dois dire, mais si les photos sont bonnes c'est essentiellement dû à son absolu détachement par
rapport à l'objectif. Il se demande toujours pourquoi je le photographie et ne se soucie pas du tout de son image, d'où son naturel...

@ bientôt,

Michel


*MeL* 24/05/2008 17:49

Mais dans son regard il y a ce qu'il est avec sa Foi ... et le Ciel brille dans ses yeux ... Il est  !Et c'est magnifique .

Michel Giliberti 24/05/2008 20:10


Tout à fait, c'est pour cela que je ne veux pas qu'il tente de me persuader, car moi aussi je suis bien avec ma non croyance.C'est la différence qui est intéressante. On ne peut changer l'autre, si
passionné soit-on dans ses convictions... Juste en parler.
Bonsoir Mel, à très bientôt maintenant...

Michel
 


Khem 24/05/2008 15:51

Bonjour SalamA chacun son eternitémusique, mots, peintures, trés-haut...c'est l'émotion qui nait de tout ca qui est eternité, à partager...non ?

Michel Giliberti 24/05/2008 20:20


J'ai besoin de tout ça, surtout de l'émotion, c'est ainsi depuis l'enfance... Toujours à courir après elle.
Khem, tu es toi aussi l'émotion, chaque fois que je te lis.
 @ bientôt,

Michel


Chris-Tian Vidal 24/05/2008 11:58

Bonjour Michel,Le langage oublié t'ai-je dit; tu m'as dit : le langage des hommes.L'écriture et la peinture, c'est peut-être ça : fixer l'instant et ensuite, après,  les yeux regardent le Ciel.Je t'embrasse.C.

Michel Giliberti 24/05/2008 15:04


Les yeux au ciel... oui certainement Christian, les yeux ne peuvent être qu'au ciel, silencieux et pertinents, et ainsi, prendre un peu de hauteur.
@ bientôt Christian,

michel


Yasmine 24/05/2008 10:51

J'aime ici venir me balader entre vos mots remplis de tendresse et de douceur.Vous lire est serein et fait que mon temps s'arrêtent.Et puis sans doute ce lien avec mes origines mais je ne suis qu'une Fille
de la terre

Michel Giliberti 24/05/2008 11:31


Pour l’avoir écrit, pour l’avoir peint, j’ai toujours usé de cette appartenance à la terre entière, de cette obligation d’être un terrien, aussi je ne peux qu’être heureux que vous sentiez une
fille de la terre, mais pas « qu’une » fille de la terre.
Merci pour vos compliments Yasmine, @ bientôt,

Michel


FXD 24/05/2008 09:44


Quel beau regard, qui ne te regarde pas, il regarde au delà de l'objectif, mais que regarde t-il, un iris trop sombre pour deviner ce qui le fait, discrètement émerger un sourire camouflé.
 
Cette mèche de cheveux blancs dont je cherche désespérément le nom, dans cette chevelure ébène, laisse penser à un coup de pinceau que tu aurais laissé là...
Bel homme !
Jj

 

Michel Giliberti 24/05/2008 11:33


Depuis toujours, cette mèche blanche marque ses cheveux... juste un petit raccord avec les miens qui le deviennent depuis peu.

Merci Jj et à bientôt,


François 24/05/2008 09:34

J'aime ces yeux qui parlent d'infini..Comme s'ils voyaient l'invisible...Vous croyez, Michel, qu'ils ne parlent que de Moez... Ils parlent aussi de vous.Et un jour, ici ou ailleurs, on parlera de la foi..A jeudi... avec toujours plein d'amitiéFrançois

Michel Giliberti 24/05/2008 11:36


Vous savez mes hésitations dans le domaine de la foi... mais en parler avec vous sera un plaisir temporel.
 À jeudi, dites-vous?  bien volontiers.

 à très bientôt donc,

Michel


Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog