Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


I
ci, le temps se noue aux arbres forts du jardin.
Ici, le temps se compte en azalées et en bambous, en noisetiers et en poiriers.
Ici…


Ici, la pluie fait un tel bruit sur les carreaux et sur la porte

Ici, la pluie abreuve et lave tout ce qui boit et qui se lave.
Ici…


Là-bas, le temps se noue aux vastes cours aux murs de terre et aux faïences.
Là-bas, le temps se compte en oliviers et en palmiers, en orangers et en dattiers.
Là-bas…


Là-bas, le vent apporte les légendes et puis le sable
Là-bas, le vent abrase les maisons et puis les peaux
Là-bas...

commentaires

N
Ici, là bas...Mon âme voyage entre ici et cet ailleurs...
Répondre
M

Demain c'est hier et ailleurs est toujours en soi...
 bisous,

Michel


H
Ici et là-bas...Ma vie en pendule, mes jours en balancier me rendent, cher Michel, vos mots terriblement proches.Je suis également sensible au commetaire de François qui me renvoie à ce que j'exprimais aussi il y a quelques mois, les là-bas sont toujours les ici d'avant et vice versa.Oui, une vie en balancier, de quoi nourrir son éternelle nostalgie.
Répondre
M

Nous sommes quelques-uns à vivre des heures parallèles. J'ignore si c'est la meilleure des solutions, mais c'est certainement une source d'équilibre, une source fragile et merveilleuse où l'échange
reste encore une valeur inestimable, une parcelle d’inexprimable dans un monde où tout est convenu.
Alors, avec François, avec vous Henri-Pierre, avec tous ceux qui comprennent ce que « devenir soi-même l’étranger » veut dire, il faut sans cesse rappeler que le bonheur n’est pas qu’affaire
personnelle, mais bien affaire d’ouverture.

@ bientôt Henri-Pierre.

Michel


C
Leurs pensées, elles sont inscrites dans nos pores de la peau, non, Michel? Nos mains, elles portent tant des peaux, des pensées des autres caressées. Elle en sentent si bon.
Répondre
M

J’aime à penser que les mains gardent les pensées des autres… C’est une belle image, merci Christian,

Michel


F
Michel,au sortir d'une journée de travail ereintante, l'oxygène et l'espace qu'offre si généreusement votre blog, chaque jour.... MerciY aurait-il un ici s'il n'y avait pas le la-bàs qui m'empèche de m'enfermer dans un petit horizon minable ?Y aurait-il un la-bas, s'il n'y avait un ici où retrouver trace de mes racines.Qui serai je ici sans celui qui la bas est une raison de vivre, et qui va me rejoindre ici sans trahir la-bas. Au contraire, il m'a fait de la-bas un second horizon...
Répondre
M

Ah... François, oui!
Oui là-bas ne serait rien sans ici. Ce que vous dites me rappelle quelques phrases que j'ai écrites, il y a déjà pas mal de temps, et où je disais :
" J'ai par ici des envies d'ailleurs
j'ai par ailleurs des besoins d'ici."
Il n'y a pas d'égal bonheur que ce déchirement choisi.
Et je sais que le vôtre sera meublé des ailleurs de celui qui remplira vos ici de là-bas...
@ bientôt François, plein de bises d'ici.

 Michel



K
magnifiquetu m'a pris a la gorge, toi et tes pensées
Répondre
M

Merci Khem, mes pensées sont toujours habitées par ton pays qui m'a vu naître et reste ma patrie.
@ bientôt,

Michel


B
ton texte est merveilleux. Tes paroles sonnent tellement juste... Ici, toutes ces nuances de vert de nos plaines fécondes. La-bas, des nuances d'ocre et de beige, et les déserts arides...
Répondre
M

Oui et les deux sont complémentaires, mais pour ce qui donne à imaginer, le désert est inimitable.

Merci Babeth, à bientôt,

Michel



J
J'oubliais, j'adore les mains.... toutes les mains, d'hommes....
Répondre
M

Ah.....bon voyages avec elles.

@ +

Michel


J
J'aimerais être à la place du menton....J'économise pour partir au Maroc, l'an prochain, avec mon homme, j'aimerais aussi la Tunisie, à voir ces photos, mais je suis attiré maintenant par Israël, peut être à Noël... Qui sait ...Amitiés,Jj
Répondre
M

On ne peut pas ne pas aimer la Tunisie tu verras, mais je comprends ton trip pour Israël...
 @ bientôt,

Michel


C
Ici et là-bas, la douce peau des hommes.Je t'embrasse, Michel.
Répondre
M

Ici et là-bas, la douce peau des hommes... mais leurs pensées...
@ bientôt,

Michel


Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog