Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

 


Les enfants courent sous le soleil
Les hommes rient près de la mer,
Ils ont aux cils mille paillettes de bonheurs simples à venir.
Les enfants courent sous les oiseaux
Les femmes rient près de la porte,
Elles ont aux seins les traces mauves, la bouche ardente, le dernier-né.
Et si l'image se perdait ?
Que le soleil freine sa course 
Si l'eau fuyait tous les rivages ? 
Que l'oiseau fou perde ses ailes 
Si tout cela n'était qu'image ?
Désert des dieux ou pacte fou. 

 

Alors, sur la peau, les coups
Et dans le cœur, le maigre amour. 
 

 

Nous naissons tous un fier matin 
D'une rencontre de l'amour
Mais quand l'aurore tombe en nocturne,
J'ai souvent vu de la beauté
La marque rouge du désarroi.
C'est une sombre poésie
Où chaque mot poisse le sens
Et se libère de ses poisons.


Alors, sous la peau, les cris...
Et dans la tête, la petite mort.

 © Giliberti / 2008

commentaires

P
Bonsoir,Je suis inconditionnel de votre travail depuis 2000, alors que je passais par hasard devant la galerie Benchaieb.Depuis j'aime consulter votre blog, et admirer vos toiles.....C'est curieux d'entrer à ce point dans l'intimité de quelqu'un à travers ses oeuvres, sans même l'avoir jamais rencontré, et cela me laisse une impression troublante. avec mes tous remerciements 
Répondre
M

Merci infiniment Pascal, vous savez le 29 mai, c'est mon vernissage à la galerie Benchaieb (photos et tableaux) j'y présenterai mon dernier roman et mon premier livres de photos... Je vous
attends.
 @ très bientôt, donc,
Michel 


R
quel beau blog !!! bravo, c'est magnifique et très prenant... j'en ai ouvert un moi aussi, où je parle de ma séropositivité... je suis gay et je me retrouve bien dans ce que tu écris ; merci !
Répondre
M

Merci Rémi, je suis touché de ce que tu me dis pour mon blog et de ce que tu m'avoues. Je te souhaite plein d'amour et de courage.
 @ bientôt,

Michel 


C
un régal ton blog tout ce que j'aime ,la tunisie ,des photos et des tableaux qui me parlent
Répondre
M

Merci Carambole... Oui, la Tunisie, toujours... toujours,
@ bientôt,

Michel 


L
Je ne sais pas si ces jolis mots sont d'actualité mais si c'est le cas, courage à toi. un ami dit que "l'été revient toujours". Ca va bien se passer.
Répondre
M

Oui, l'été revient et ça se sent... j'ai toujours le chauffage...
 merci pour tout et à bientôt,

Michel 


B
Une petite bise en passant... agrémentée d'une brise légère... (brise légère, c'est pas un pléonasme ?)
Répondre
M

Merci Bellurette... je ne suis pas revenu ici pour rien...
je t'embrasse, et à bientôt,

Michel 


L
Je reviens me promener dans ton domaine, j'aime la beauté de tes toiles et je découvre ce soir ce poème très beau, poignant, couleur de sang, pourtant, au travers des mots, je sens une lueur d'espoir.
Répondre
M

Toujours Loula, toujours de l'espoir, il en faut bien.

 @ bientôt et encore merci,

Michel 


G
Salut Un petit tour chez moi pour  une grande cause Gérard
Répondre
M

J'y vais...

Michel 


H
Je regarde de haut en bas et de bas en haut, ainsi l'oeil tantôt se ferme et tantôt s'ouvre.Comme pour m'apprivoiser, et me fuir aussi.Votre beau poème trouve ainsi tout mon sens.
Répondre
M

"Trouver votre sens"... voilà une bien belle idée.

@ bientôt,

Michel 


G
Je viens parfois, lire, regarder, j'aime beaucoup tes tableaux, tes textes... Bref ta sensibilité. C'est bien ce partage. Merci.
Répondre
M

Merci Galia... Le partage est certainement une des choses essentielles en ce monde...
à bientôt,

Michel 


X
tu fais monter les gouttes salées sur le lit de mes yeux; Michel.
Répondre
M

Mon bébé, je suis bien heureux si à ma façon, je monte sur ce lit là...
je t'embrasse,

Michel 


K
tu m'a envolé"Nous naissons tous un fier matin..." et à partir de ce jour on s'envole et personne sait ou on ira se poseroulaaa qu'est ce que j'aime ta facon d'ecrire...de penser
Répondre
M

Je suis bien heureux si tu aimes ce que j'écris, toi qui sait combien j'aime aussi ce que tu transmets avec tes mots.

Merci Khemaïs,

@ bientôt,

Michel 


J
Je retrouve le poète avec une émotion certaine... j'imagine à nouveau le vert de ce magnifique regard et m'attarde sur le fil rouge de tes mots, merci... T'embrasse Michel ;-)
Répondre
M

Merci Joëlle... oui le regard vert d'Elie, on s'en souvient même ne noir et blanc...
 @ bientôt,

Michel 


F
Joli texte  sur belle photo..désolé  Michel, mais aujourd'hui, ça ne m'émeut plus *MeL*
Répondre
M

Mais c'est ton droit Mel, tu n'as pas à en être désolée,

 @ bientôt,

Michel 


M
impressionnant
Répondre
M

Merci Marianne et à un de ces jours,

Michel 


B
Bon, comme d'hab, même si je suis émue par ce si beau poème, je vais quand même aller prendre une douche.... même en noir et blanc, je vois les yeux verts d'Elie et.... cela m'émoustille !
Répondre
M

M'enfin Bellurette!... toujours en forme, je vois. ( et tant mieux)

@ bientôt,

Michel 


M
Une poésie rouge sang écrite sur la peau d'Elie...on dirait que les mots glissent sur sa main d'ailleurs...la poésie est aussi une façon de parler de la souffrance, des questionnements, du désaroi et de nos poisons. Ce texte est très beau et surtout très poignant, les images sont comme un écho,  emportées au loin, par la mer, sous le soleil.( je voudrais bien être un mot qui glisse sur la peau d'Elie !)
Répondre
M

Oui, Elie convenait à ce texte sombre. Il devrait être dans le livre de photos qui doitt être publié bientôt, si tout va bien. 
Merci Maryse pour ton commentaire sensible et je te dis "à bientôt",

Michel 


F
Merci...
Répondre
M

C'est moi...

@ très bientôt;

Michel 


J
renaissance....ne me demande pas pourquoi, c'est le mot qui m'est venu à l'esprit une fois terminée la lecture de ton poème, magnifique comme toujours,Fx
Répondre
M

Le mot "Renaissance" venant de toi me remplit de joie.
Merci Jj,

@ bientôt,

Michel 


Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog