Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


ombres-de-la-maison-1.jpg
C
e matin, alors que l’hiver s’annonce depuis quelques jours déjà, le soleil s'est faufilé partout dans la maison. Il m'a donné à voir ce que j’aime… les jeux d'ombres et de lumière sur les murs ; l’envers du décor, la personnalité secrète des choses sous le soleil, quand à les regarder autrement, on se croirait soi-même différent.
Juste les lignes d’un feuillage projeté sur le mur... estampe solaire, sumizuri en noir et blanc.
Obscur et pourtant lumineux tracé, comme l'arc de la lune, les soirs d'ivresse, quand sur la plage, le temps qui passe se manifeste jusque dans les veines et fait battre le cœur plus encore.
Un bonheur en négatif...
À développer longtemps, longtemps...


commentaires

F
Moi j'aime beaucoup le travail sur les ombres. On ne fait pas toujours attention à elles... et pourtant, elles sont toujours présentes, elles nous suivent.
Répondre
M
Je dirais même qu'elles sont "nous"... @ bientôt  et merci,Michel
H
L'ombre de ce qui est prend plus d'importance que l'objet.Genèse platonicienne.P.S. Cette photo, sublime m'émeut beaucoup. Elle recèle en votre absence votre présence.
Répondre
N
Belle harmonie, très ,très jolie, j'aime beaucoup!
Répondre
M
Merci Nath,@ bientôt,Michel
J
Je confirme, il y en a de très grosses et très très poilues... des araignées, bien sûr ! Qu'alliez-vous imaginer , oh ! esprits pervers et corrompus....
Répondre
M
Oh! my "gode"! Michel
M
c'est tout simple et beau comme un décor japonais. Petits instants de bonheur à saisir . Et puis, il n'y a pas de poussière, pas de toiles d'araignées !bonne journée
Répondre
M
Si, si.. Les toiles d'araignée sont légion chez moi, car je les laisse faire ce qu'elles veulent. C'était le bon angle... c'est tout. @ bientôt,Michel
T
J'aime à voir dans les ombres les dessins imparfaits et imaginaires, ici un bec de canard, au bout d'un long cou, mais avec un peu plus de recherches, le bec se transforme en main, prolongée d'un bras, puis j'arrive à l'épaule, l'aisselle puis le flanc redescend pour laisser apparaître un début de cuisse... mais non, cela s'arrête, mon imagination s'arrête dans ce dessin inachevé... par un colibri sur une branche !Magnifique photo, belles ombres !Jj
Répondre
M
Je préfère te sentir joyeux ainsi, que triste comme dans ton commentaire sur "un dieu"... @ bientôt, JjMichel
J
Tout à fait d'accord avec toi Mel mais ne serait-ce point là un havre de paix....
Répondre
M
Un havre de paix ? Je ne ne sais pas, c'est surtout un lieu que je tente de faire ressembler à ce que j'aime pour que travail et repos puisse se conjuguer. @ bientôt,Michel
*
J'aime cette manière de "voir " Magnifique photo Bonne soirée MichelMel
Répondre
M
Merci Mel et à très bientôt, chacun dans nos flammes...Michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog