Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


L-amant.jpg« L’amant »…
Un homme étrangle la femme qu’il aime...
Petit dérèglement passager de ma fébrile inspiration de cette année 1992.
J’ai un faible pour ce portrait de Franck qui posait là avec sa sœur.
J’aime énormément son visage quelque peu "Bonaparte sur le pont d’Arcole".
Cette période de sa vie où il était particulièrement beau correspondait à ce que j’attends d’un visage : mystère, profondeur, détachement... fierté.
Dans ces années-là, j’avais des semelles de plomb et Franck parvenait à rendre ma marche plus légère.
La maison était en travaux ; il venait souvent me rendre visite. C’était un va-et-vient assez régulier qui me permettait d'oublier
que ce n'était pas évident, pour le citadin que j'étais, de rencontrer la campagne pour la première fois. Ses passages me rassuraient, même si parfois ils me distrayaient de mon travail.
« L’amant »…
Franck étrangle une femme.
Lui qui aimait déraisonner et entrer dans des conversations surréalistes à propos de la vie et de la mort, je pense qu'il avait dû être sensible à ce tableau. Je dis « avait dû », car j'ignore ce qu’il en a pensé.
S'il manifesta une vraie joie pour les deux ou trois premiers tableaux qu'il m'avait inspirés,
Franck resta toujours assez discret sur ses impressions à propos de la longue série de toiles que je fis de lui.

commentaires

moktarjunior 09/12/2007 19:53

la fierté parfois muette , ces silences qui en disent long , cette evidence telle une conviction intime , que son les mots comparé au sang que tu as mis en moi , ce sang qui fait ma particularité

Michel 11/12/2007 10:03

L'idée du sang que j'ai mis en toi, ton sang si fluide qui a su rejaillir sur moi m'a toujours convenu, tu le sais, il a même fait parti de ton charme et de ces choses inexplicables qui font que c'est cet être-là qui compte et non cet autre-ci... comme une contamination. @ bientôt,Michel

tryskel 21/11/2007 06:30

discret....................comme un amant,

Michel 21/11/2007 08:07

En quelque sorte, @ bientôt,Michel

Henri-Pierre 19/11/2007 23:43

"Ich liebe dich, ich tote dich", Eros et Tanathos et toute la kyrielle de mots qui disent que l'amour absolu a pour seul rivage possible l'anéantissement. Le meurtre est double car en abolissant le corps de l'autre on blesse à mort son âme.La sombre détermination de Frank dont l'oeil n'est tourné que vers l'intérieur ainsi que l'abandon quasi voluptueux de sa soeur disent, sous le merveilleux pinceau de Michel, toute l'intensité du drame intemporel.

Michel 20/11/2007 08:42

Je suis très touché par tout ce que vous parvenez à dire de ce tableau dont, volontairement, je n'avais pas aggrandi l'explication, préferant parler de Franck... Vous dites tout.@ bientôt,Michel

Ikkar 19/11/2007 21:32

Tuer l'autre par amour...parfois, cela peut être, aussi, la plus belle preuve d'amour... ou la seule façon d'exprimer son amour...Ikkar, with love

Michel 20/11/2007 08:25

Certainement une preuve d'un mal être dans tous les cas... car priver l'autre de la vie reste si inconcevable... mais n'est-on pas fou quand on aime ? @ bientôt,Michel

Michelle K. 19/11/2007 21:23

On appelle bien ça "la petite mort", enfin pour la femme. Ce geste peut aussi symboliser cela aussi. Non...?

Michel 20/11/2007 08:23

Je ne connaissais pas cette expression pour ce genre de situation... @ bientôt,Michel

PETITE MOMIE 19/11/2007 20:59

Ce Franck....Son visage...on dirait celui de l'orgasme.Je ne sais pas pourquoi, mais quand j'ai vu la toile. Je me suis dit, qu'ils ont fait l'amour, avant qu'il ne la tue. C'est la meilleure des morts d'ailleurs...

Michel 19/11/2007 21:20

Le visage de l'orgasme... Quand Franck lira ça, je crois qu'il exultera... et c'est vrai que dans ce tableau je le trouve moi aussi orgasmiquement beau...merci pour lui, @ bientôt,Michel

rodarie colette 19/11/2007 12:58

MOI JE NE VOIS AUCUNE HAINE DANS LE VISAGE DE FRANCK ET UN CERTAIN REPOS DANS CELUI DE LA FEMME PEUT ETRE POUR LUI DIRE SUR TON EPAULE JE VAIS MOURIR MAIS SE SERAS SUR MON BIEN AIMERC EST VRAIMENT TRES BEAU  AS BIENTOT COLETTE LA SOEUR DE JIPI

Michel 19/11/2007 13:04

Je n'aurais pas voulu de haine... juste la possible intention, juste la sublimation de l'intention qui pouvait être une preuve d'amour. @ bientôt et merci,michel

PETITE MOMIE 19/11/2007 11:59

Franck....Ainsi tes modèles sont toujours des personnes réelles? Je pensais que tu les inventais et les sortais de ton imagination.T'es-tu déjà peint toi-même? Je veux dire t'est-il arrivé de peindre une toile où tu te représentais?PM

Michel 19/11/2007 13:02

J'invente énormément de personnages quand je dessine, je ne fais même que ça, mais quand je peins, ce qui est moins spontanné que le dessin, j'aime m'inspirer de ceux que j'aime et si parfois je les transforme beaucoup, je sais que reste acroché à ma toile un peu d'eux-même et de leur psychologie. @ bientôt et encore merci PM,Michel

michelle 19/11/2007 10:23

bonjour Michel,superbe tableau!très réaliste car pour moi l'amour est souvent semblable à la haine et vice et versaamitiè @+Michelle

Michel 19/11/2007 10:47

Merci Michelle... je vois ce que vous voulez dire... @ bientôt,michel

Quichottine 19/11/2007 01:03

En fait, il regarde ailleurs, il hésite... il n'a pas encore décidé.Elle, abandonnée, heureuse, elle dort, toute confiante.Lui, il est, au contraire, tourmenté, angoissé. Il se demande encore comment se tirer du mauvais pas où il s'est mis.Elle l'aime, elle le lui a dit.Elle a eu tort.Lui, ne voulait pas s'attacher.Et ce lien dont il s'est saisi pour pouvoir enserrer son cou, c'est le symbole de leur rencontre.Elle le voulait pour elle seule, il la tuera.

Michel 19/11/2007 09:22

C'est exactement ça. Rien ne preuve que le pire est arrivé et le titre " L'amant" est quand même plus révelateur d'un état d'amour que d'un acte barbare... @ bientôt Michel

Maryse 18/11/2007 23:24

je n'aurais pas reconnu Franck sur ce tableau. Ce qui est étange est cat air absent , détaché. On croirait plutôt quelqu'un qui aurait envie de faire ce geste, mais comme un fantasme. Pendant que  la femme dort la tête sur son épaule, cheveux unis.

Michel 19/11/2007 09:24

Oui... un fantasme, tout à fait, et heureusement... @ bientôt,Michel

filou 18/11/2007 20:26

quelle drôle d'idée que de vouloir tuer celle (ou celui) qu'on aime ! un suicide par procuration en quelque sorte ?

Michel 18/11/2007 20:47

Une idée comme une autre... je n'ai pas intitué l'idée, c'est l'aventure du tableau qui me donna l'idée de cette...idée. @ bientôt,michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog