Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Déjà que j’étais préoccupé par des problèmes personnels ces derniers jours, j’ai dû subir en plus les roucoulades de Sarkozy devant Bush, puisant la substance populiste qui lui permet de jouir de ses propos dans les billets imbéciles de son scribe bouffon, Henri Guenaud, « l’Attaché à ses basques ».
La « danse des épaules » qu’il effectuait alors qu’il louait la « culture américaine » rappelait un peu celle des Amérindiens massacrés lors de la conquête de l’Ouest, à la différence que ces malheureuses victimes de la supériorité du « blanc » dansaient pour faire pleuvoir, eux ! – et certainement pas des bombes atomiques sur les déjà terroristes japonais, et un peu plus tard sur tous les autres terroristes de la terre.
Mais il n’est pas surprenant qu’il se fasse le chantre du massacre au nom de « l’histoire de la civilisation » auprès de ses « amis » américains dès lors que dans son discours de Dakar il s’est encore appuyé sur Guenaud « l’idéologue fasciste » pour dire : « Le drame de l'Afrique, c'est que l'homme africain n'est pas assez entré dans l'Histoire » et que « jamais il ne s'élance vers l'avenir ».
Pas étonnant non plus qu’il ait, durant sa campagne, critiqué « mai 68 », l’évènement qui allait contre l’ordre établi ; j’en arrive à me demander si ce qui l’énervait le plus dans cette période n’était pas en réalité le côté festif et rassembleur (quelqu’un avait dit : « joyeux »).
Oui… Peut-être que la foule en liesse, la joie et les autres manifestations du bonheur partagé ne peuvent pas plaire à Sarkozy, quand elles ne lui sont pas destinées. Il veut sans doute être le seul à occuper nos esprits avec ses boutades... le seul à jouer l’enfant-roi !
Hier je me baladais dans Paris, et à part quelques gamins encore innocents des manœuvres crapuleuses du monde libéral, je peux bien dire que la plupart des gens faisaient la gueule…
Une bonne révolution joyeuse, c’est ça qu’il nous faut ! car c’est le rire qui nous manque le plus dans cette société où la vulgarité , les insanités, l’argent, le voyeurisme et le cul occupent les esprits. Même dans la littérature corrompue (voir le dernier Goncourt) seules les biographies des stars ou des princesses font vendre (et quand je dis stars, je peux ajouter putes, animateurs, voleurs, etc.)
Mais l’avenir est sauf mes amis, car bientôt on nous collera une caméra sur le front et un GPS dans le cul pour être certain d’être repéré partout où nous irons ! Encore mieux que toutes les caméras supplémentaires que veut installer l’épouvantail rigide, agaçant et insipide… comment s’appelle-t-il déjà ? ah oui... l’Aliot Marie !
« Je suis pour un véritable État policier qui vous dise de faire là où il faut que vous fassiez, un véritable État policier où tous les coups sont permis, un véritable État policier qui protège l’ordre moral, la richesse et le travail des pauvres. »
Oui ! voilà le véritable discours que devrait transmettre « le porte-parole » de Guenaud plutôt que d’évoquer « l’intérêt, la sécurité des Français et la lutte contre le terrorisme » à l’instar de ses amis américains !

Published by --- - - Réflexion

commentaires

filou 11/11/2007 23:34

En tout cas, merci de votre bienveillance et de votre gentillesse !à demain

Michel 12/11/2007 06:47

Je vous en prie...Michel

filou 11/11/2007 22:42

Merci de votre réponse si rapide et tellement touchante !Néanmoins, je ne me sens pas dépourvu d'estime de moi-même,  juste lucide .Et lucidement je puis vous réaffirmer que j'estime beaucoup votre Oeuvre .Veuillez m'excuser si mes mots vous ont paru des maux, j'ai certainement dû être maladroit et n'ai pas voulu vous les faire supporter, juste vous témoigner de ma sympathie .J'espère avoir à donner, à vous , à Salim et à tous, un jour peut-être, comme je donne à certains déjà .Je vous remercie d'avoir considéré mon message comme un partage sincère et fort, car je le considère comme tel aussi .Bravo encore pour ce que vous faites .Recevez toutes mes amitiés, si vous les acceptez . A très bientôt inchallahFilou

Michel 11/11/2007 23:00

Alors, encore merci pour votre sympathie, et ravi que vous soyez passé par là, encore une fois,À bientôt,Michel

Nath 11/11/2007 20:30

Clap, clap, clap que j'aime votre analyse Michel, j'applaudis à défaut de commenter. Il me saoule à vrai dire, je ne veux plus le voir ,ni l'entendre ni ouvrir un journal pour éviter la vision de, de, de ce, heuuuu...bof.............................................

Michel 11/11/2007 21:54

Je crois que nous sommes quelques uns victimes de cette allergie...À bientôt,Michel

filou 11/11/2007 19:59

Bonsoir,Je suis arrivé sur votre site par hasard, à la recherche d'informations sur Salim Kechiouche, acteur que j'aime et qui m'intrigue, et j'y ai trouvé beaucoup de sensibilités qui m'interpellent et me renvoient à mes démons enfouis . J'ai vu dans les yeux de la photo que vous avez prises de lui autant de profondeur et d'humanité que dans la totalité de votre blog .J'ai ressenti dans mon coeur et dans mon âme la même vacuité , inversement proportionnelle !Je vois Camus, Dali, Cocteau, et bien d'autres en parcourant votre site, et je ne vois rien en lisant mon miroir intérieur, juste futilité, que de l'absence .J'aurais voulu avoir votre talent, je ne suis qu'un pauvre hère, solitaire parmi les isolés; Ce n'est pas de la jalousie juste de l'admiration que je vous témoigne .Si je cite Camus ou Cocteau, ce n'est pas de la comparaison au sens strict, mais juste une manifestation de la place que je vous accorde désormais .Je suis heureux de vous avoir rencontré ce soir, même si ce n'est que virtuellement, humainement à distance, et avec un objet détourné, sujet devrai-je dire, Salim !Je vous souhaite tout ce que vous pouvez espérer de meilleur ! Bravo en tout cas pour vos oeuvres ! ( au féminin biensur, heureusement, vous êtes le plus vivant des artistes que je connaisse et vous saurez enrichir votre oeuvre, cette fois au masculin, j'en suis sur !)Continuez à enrichir l'humanitéAmitiés à vous et à Salim !SalamPS Vive l'évolution joyeuse !

Michel 11/11/2007 22:04

Je suis extrêmement touché par tout ce que vous me dites, mais je rebondis surtout sur ce que vous affirmez de vous... ce cas de figure n'est jamais vrai. Nous sommes tous à un moment ou à un autre dépourvus d'estime pour nous mêmes, mais  nous avons pourtant tant à donner... et donner, c'est aussi recevoir.Ce soir quand vous me livrez ainsi vos mots et vos maux, pouvez-vous sérieusement penser que vous n'êtes rien?Nous avons partagé grâce à Salim un instant, certes virtuel, mais tout à fait sincère et fort. @ bientôt,Michel

bellelurette 11/11/2007 19:16

C'est bête, je n'ai même pas le moral pour te faire rire. mais je te fais un coucou quand même.

Michel 11/11/2007 19:40

Il m'est très agréable Bellurette.michel

Joëlle 11/11/2007 13:22

Quoi que vous entrepreniez ou dites Michel, cela soulève toujours certaines émotions et grandes réflexions chez les gens. Je ne sais pas quelles sont les préoccupations auxquelles vous êtes confronté ces derniers temp,s mais je suis persuadée que tout rentrera assez vite dans le bon ordre des choses. Avec les sentiments de colère et de révolte que vous manifestez et le soutien inconditionnel de vos visiteurs cela ne pourrait en être autrement ?! En tous les cas, quand bien même le monde va mal, les gens ont en effet tendance à s'oublier et/ou à oublier le pourquoi des choses et leur rôle exact sur cette terre... moi personnellement je trouve qu'il y a des bonnes comme des moins bonnes choses à prendre dans la vie mais que celle qui nous est donné de vivre on se doit de la vivre pleinement et cela même si parfois elle n'est pas facile et qu'il nous faut trouver sa place parmi nos amis bipèdes.
Joëlle (de nouveau)

Michel 11/11/2007 19:39

Je l'espère Joêlle... et je vous remercie beaucoup.Oui il faudrait vivre sa vie en harmonie avec la vie des autres mais tout est faussé et on nous apprend uniquement à nous battre pour vaincre et à être suspicieux de tout. Comment dans ces condtions pourrions-nous ête à même d'avoir de la cohérance dans nos rapports...et trouver notre place. On pourrait croire que je noicis le tableau, mais je peux vous assure que la vie au quotidien est devenu un enfer car notre libre arbitre est en passe de se faire définitivement la malle... @ bientôt, Joëlle,Michel

Maryse 11/11/2007 09:59

je comprends bien ton coup de gueule. Les propos de Sarko dans le discours  de Dakar m'avaient laissé penser que parfois il s'oublie ...Que nous réservent le pantin qui secoue les épaules et l'épouvantail rigide ? certainement pas de rendre la société meilleure. La précarité rend servile c'est bien connu ,  et aussi nous allons à grand pas vers une société de plus en plus sous surveillance au nom de la sécurité. Ils ne doivent pas beaucoup s'éclater sexuellement ces deux là....( j'ai pas dit ensemble, mais en général !)  bonne journée

Michel 11/11/2007 19:34

C'est cela même qui est insuportable car le langage insiste sur le fait que toute cette agitation sécuritaire est bonne pour nous, alors que c'est le plus sûr moyen de nous fliquer purementet simplement. Il est question d'installer des dispositifs qui en plus de nous filmer nous enregistreront. C'est absolument inhumain. @ bientôt, Maryse,michel

Morad 11/11/2007 09:10

5 ans qui préparait son election, avec des sujets comme l'immigration et la banlieue, c'est pas sur l'année 2007 qui s'est fait élire, mais sur les sujets qu'ils ont encastrés dans la tete de tous les francais, et cette peur de l'autre.C'est vrai dans la rue y'a une vraie suspicion, des regards froids peureux ou triste.Je sais pas qu'est ce qui pourrait faire sourire le peuple...à part a consommation. Tu sais je comprends ce que tu ressens, les gens ne sont pas joyeux ici je vois ce que tu veus dire, juste a quelques centaines de kilometres sur l'autre rive, les gens sont souriant acceuillant et la joie dans leur voix s'entend, malgrés...malgrés beaucoups de probleme. Parce que là bas les gens ont compris la valeur du temps, qu'il passait et ne revenenait pas. Les gens ont apprit a contempler...On a oubliait la valeur de la vie je crois tout simplement.Le truc le plus voyant c'est que les jeunes on reve plus beaucoup aujourd'hui, j'te jure c'est terrible ca fait peur, vient dans mon quartier et  parle avec mes amis mes potes etc...rares sont ceux qui voyent l'avenir bon. Moi j'suis pour qu'on s'invente des reves, qu'on crée notre propre culture nos propre reves, notre propre pays...Et comme dirait un certain morceau de rapSi je m'adresse a toi ce soirC'est que tu y est pour quelque choseT'as tout fais pour que ca foireMoi je suis comme toiJ'veux qu'on m'écouteEt tout comme toi J'aimerais que les jeunes se serrent les coudesTu pouvais briser la chaîne,Prendre la parole et nous rendre nos rêves.Tu crois vraiment que t'es dans la vrai ?Que t'as su saisir ta chance et que ton avenir est tracéT'as fais couler le navireJ'ai peur du sucide collectif des amoureux en couleursN'oublie jamais que tu es le problèmeD'une jeunesse qui saigne.Chanson à la base pour Marine Le Pen qui rime en Haine, mais je trouve qu'on pourrait facilement la dédier à d'autres gens...

Michel 11/11/2007 19:32

Tu sais comme j'aime les mots que la jeunesse peut mettre sur ses plaies et je les ai toujours reconnus dans le RAP.  Vous savez coller à l'actualité avec une justesse étonnante et en plus avec une poésie révolutionnaire comme pouvait le faire à une autre époque, Raimbaud.Je reste épouvanté quand j'entends que cette même jeunesse peut avoir ses rêves bafoués, car la vie est longue et la commencer en trébuchant n'est pas acceptable. Si tu as le pouvoir de rêver, profites-en un maximum. Moi jel'ai toujours fait, je continue, parfois c'est dur mais les rêves restent le meilleur des bagages... Mais vois-tu notre monde offre trop de rêves prefabriqués qui coûtent cher et dès que l'argent polue le rêve, les pensées s'aigrissent et l'on voit les jeunes comme les adultes faire la gueule. Oui, les rêves actuels se paient. Salut Morad et merci pour ton long commentaire et ce petit texte si juste... @ bientôt,Michel

AL1 11/11/2007 08:52

Belle chronique, bonne critique... Non seulement j'apprécie le ton de l'article mais de plus je suis en parfait accord avec l'auteur !Rien n'a rajouté si ce n'est que "Guenaud" est en fait "Guaino" (mais c'est déjà lui donner trop d'importance que de corriger son nom !)... D'autre part le titre de l'article reprend celui d'un beau film trés réaliste (encore à l'affiche) décrivant une période bien triste de notre histoire (que je n'ai pas vécue !) dont mes proches (père, oncles, leurs amis), 45, 50 ans après, n'arrivent toujours pas à parler. Déjà à l'époque ils avaient subi les décisions de politiques déconnectés de la réalité des choses et ayant peu de considération pour les Africains (du Nord, entre autres)...

Michel 11/11/2007 19:21

Merci AL 1.Le titre est volontaire bien sûr et effectivement c'est celui de ce film que je n'ai cependant pas apprécié pour tout un tas de raisons trop longues à expliquer sur un commentaire.je n'ai jamais lu Guéno comme tu l'écris, mais j'avais quand même fait une faute... je vais réparer ça.@ très bientôt  AL1Michel

Dahya 11/11/2007 03:35

BonsoirCombien vous avez raison ! Merci d'écrire ce que je pense ! Heureusement, il nous reste l'Art ! Je vous ais mis le site de mon mari Cordialement

Michel 11/11/2007 08:34

Merci Dahya... Il nous reste l'art, c'est vrai... @ bientôt,Michel

Henri-Pierre 11/11/2007 01:28

Ah Michel, que votre belle colère m'émeut, me bouleverse !Colère et indignation sont les seules richesses qui nous restent.Gardons-les intactes, ce sont les seuls contrepoisons à l'invraisemblable et écoeurante montée du Sale. 

Michel 11/11/2007 08:32

Vous dites l'exacte pensée... "l'invraisemblable et écoeurante montée du sale." Que dire de plus sinon tenter de la combattre. @ bientôt,michel

dirtydiel 11/11/2007 00:00

Je viens vous lire pour la première fois. Votre vision et votre sentiment sont sur ces sujets trés proches des miens. Merci pour vos mots justes.

Michel 11/11/2007 08:28

j'en suis bien heureux et puisque c'est la première fois que me visitez, bienvenue, @ bientôt,Michel

Arteashow 10/11/2007 23:21

Cher Michel,Natif de paris comme tu le devineras, j'ai pu observer des années durant ces âme mortes déambuler dans les couloirs du métro où chacun(e) ne se préoccupait que de son propre sort .Dans ce lieu sordide où se fréquentent toutes formes de rats, leurs révoltes se limitaient à de simples grognements intempestifs ou bien à des regards noirs laaaachement lachés dès lors qu' ils, ou elles, étaient dérangé(e)s dans leur petit confort bien égoiste et bien assumé.Un manque de civisme indéniable quand il s'agit de céder sa place aux personnes à qui il eût été convenable de la céder ; accompagné d'un comportement où chacun vit en permanence dans la crainte de l'autre, un climat de peur ,tout le monde court sans se soucier ou sans prendre le temps d'observer la misère à leurs pieds, jonchant le sol ; une tension permanente bien palpable (il n'y a qu'à reluquer leur trombine comme tu as pu le remarquer !) où vient se loger doucement mais sûrement dans leur esprit (très étroit font seize...)un idéal, celui d'un état policier avec une surveillance accrue à coup de caméras, si possible à chaque coin de couloir,la différence fait peur elle dérange ces esprits malades qui viennent s'abreuver en rentrant du boulot de rubriques nécros au journal du 20 heures et en se rassurant devant des séries niaises et mielleuses à souhait.Ils ne sont plus que l'ombre d'eux mêmes, ( mais je ne voudrais pas généraliser ) des personnes insipides, inertes, et votent comme un seul homme pour le candidat qui répond à leur angoisse, leur mal être : on écope ainsi pour 5 ans du nabot à talonettes. Il n'y a plus là, de volonté de changer profondément la société, de s'engager et de lutter pour de meilleures conditions de vie, plus de prise de conscience . Pire, je finirai par penser qu'ils se complaisent dans leur médiocrité, leur bassesse, leur mesquinerie,donc leur suffisance ; elles sont devenues usuelles voire banales.Il n'y a plus de rage, on ne sent plus la colère monter encore moins la joie de vivre.Donc ! Je préconise une révolution joyeuse ! je veux que l'on se marre, que l'on se bidonne,que l'on croque la vie à pleines dents ! carpe diem ! jouissons sans entrave !hasta siempre el michel! En attendant des lendemains radieux,je t'embrasseAmitiésLolo

Michel 11/11/2007 08:27

Merci Laurent, merci pour toute ton analyse que je partage, tu t'en doutes. Il est bien vrai que dans un monde qui absorbe tout de nous, il n'est pas étonnant que certains d’entre nous entendent le jeu des populistes qui guident leurs pensées et donc leurs actes...Donc, oui ! Allons de bon coeur vers une révolution joyeuse et si demain, nous cessions tous de travailler deux jours seulement (je dis bien tous… Paralysie absolue du pays) nous verrions et réaliserions combien nous sommes indispensables et comme il serait facile de faire plier ceux qui nous dirigent... en cela les Américains sont plus fort que nous. Ils savent mieux se mobiliser pour boycotter ce ou ceux qu'ils décident d'éliminer. @ bientôt,bisous,michel

Michelle K. 10/11/2007 18:30

"...Hier je me baladais dans Paris, et à part quelques gamins encore innocents des manœuvres crapuleuses du monde libéral, je peux bien dire que la plupart des gens faisaient la gueule…"

Et oui Michel, j'ai fait ce constat depuis plusieurs années déjà. La société française est dépressive et suicidaire.
On ne ressent plus de légèreté, de gaieté dans les rues de Paris.
Il ne reste plus que les monuments qui font encore dire que c'est la plus belle ville du monde.
Ce qui est frappant c'est que l'atmosphère dans d'autres capitales européennes est nettement plus joyeuse. On sent la vie...

Michel 11/11/2007 08:18

Je suis bien d'accord avec vous. Il suffit d'aller en Espagne, en Grèce, en Italie, il y a une effervescence joyeuse, les regards se rencontrent enfin... @ bientôt,Michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog