Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


En-verre-et-contre-soi.jpg
Comme un éclat de verre
Transparent et fragile
Je suis là immobile
À traîner sur tes terres.
Comme au coeur d'une guerre
Quand s’installe le désordre
Je ne sais plus que mordre
Dans ton ciel qui m’atterre.

Comme un éclat de verre
 À l’encontre de mes veines...

© Giliberti / 2007


Published by Michel giliberti - - Peinture et Poésie

commentaires

emilie 23/06/2008 19:38

pétition pour la désitution de sarko j'ai signé et je vous invite à signer et à diffuser largement, signez sur http://www.antisarkozysme.com
visitez egalement ce site d'un sans-papiers qui veut devenir millionnaire : http://www.jeseraimillionnaire.com

Michel Giliberti 23/06/2008 22:23


Merci.
Michel


PETITE MOMIE 12/11/2007 13:57

""car j’y pense brusquement que sur mes toiles, si le verre est brisé, c’est peut-être justement parce que mon enfance l’est aussi, et que, ses éclats en perpétuent ses blessures.""Bel aveu!

Michel 12/11/2007 18:35

Qui sait... peut-être bien. @ bientôt,Michel

Henri-Pierre 09/11/2007 14:26

L'homme est cependant plus fragile que le verre dont la transparence trompeuse peut donner la mort.

Michel 09/11/2007 19:02

Les jours sont parfois si opaques... la transparence dangereuse du verre offre bien des délirs... @ bientôt,Michel

PETITE MOMIE 06/11/2007 23:02

Michel, pourquoi retrouve t-on souvent des éclats de verre dans tes peintures?Tu t'es coupé avec du verre dans ton enfance?Tes parents t'interdisaient de jouer avec des objets en verre?Il ya certainement une explication à tout ceci.

Michel 07/11/2007 07:29

MichelTout a une explication bien sûr... J’en ignore les clefs. Je sais seulement que le verre est associé à toute mon enfance puisque je passais des heures à jouer avec des objets en verre que je plongeais dans des récipients d'eau pour obtenir un effet de loupe et les voir se déformer... J’avais aussi un caléidoscope, des billes très limpides, je récupérais les bouts de verres dépolis sur la plage (je continue à le faire) donc le  verre fait parti de ma vie. Maintenant, je pourrais ajouter, car j’y pense brusquement que sur mes toiles, si le verre est brisé, c’est peut-être justement parce que mon enfance l’est aussi, et que, ses éclats en perpétuent ses blessures. @ bientôtMichel

joelle 06/11/2007 08:57

Bonjour Michel,

Je me demandais justement sur quel projet vous étiez en ce moment et on se replonge tout de suite dans l'univers qui est le vôtre, ça décoiffe !... (je suis admirative devant la luminosité du corps, je retrouve un peu de Léonard dans le visage également). La poésie me touche une fois de plus et non loin le bel homme en blanc va venir ;-D
@+

Joëlle

Michel 06/11/2007 22:05

Ce tableau est bien vieux... Sinon, je peins tous les jours et j'écris, alors vous savez, mes projets ne sont que la continuité de ce travail pour une exposition et un livre annuels.Merci Joelle, @ bientôt,Michel

Maryse 06/11/2007 08:42

un prisonnier des terres froides qui tient une arme tranchante, mais qui la retourne contre lui plutôt que de couper ce lien qui l'attache...est-ce pour se sentir en vie que nous avons besoin parfois de retrouver la couleur du sang ? je peux me reconnaitre dans ce tableau, tout à fait. Et dans tes mots aussi.  Bravo pour le rendu du verre, l'arrière plan et sa profondeur, la présence du sang discrète et forte, l'harmonie entre les mots et le tableau aussi...bonne journée

Michel 06/11/2007 22:03

Merci Maryse. Je suis à la fois content et triste que tu puisses te reconnaître dans ce tableau... content parce que tu entres dans mon univers, triste parce que savoir que quelque chose puisse te lier à lui, prouve que tu es peut-être un peu triste ces temps-ci... Si ça peut te rassurer, moi aussi. Alors buvons la coupe (de sang) jusqu'à la lie. :o)@ bientôt,Michel

*MeL* 05/11/2007 23:29

Petit bisou de la nuit pour mon peintre favori...C'est beau les couleurs au travers du verre  ...mais parfois c'est coupant  comme certaines herbes  vertes ... combien de fois que j'ai glissé mes doigts le long  de leurs arêtes tranchantes ... pour pouvoir sucer la perle de sang à mon doigt... et savoir que je vivais puisque je ressentais ...J'aime cette toike  un peu  toi dans la forme ..Je déraille ... je vais dodo :-)

Michel 06/11/2007 06:34

Je me suis moi-même accidenté les doigts par hasard avec ces herbes coupantes, mais je n'étais pas assez romantique pour le faire exprès... ces perles de sang signaient la poésie de tes sentiments...@ bientôt Mel,Michel

Michelle K. 05/11/2007 21:52

Je vous retrouve sur ce visage. Les mêmes contours, la même inclinaison de la tête. Ben alors, Michel...? Quelle vilaine pulsion faut-il encore combattre...? Et si nous allions faire un tour de ce côté là... http://img223.imageshack.us/img223/7953/imggv9.jpg

Michel 06/11/2007 06:32

Quand j'étais très jeune alors... J'irai regarder du côté que vous m'indiquez, demain. Je ne serais pas là aujourd'hui.  @ bientôt,Michel

bellelurette 05/11/2007 21:21

A non, ne joues pas encore avec le verre, il n'y a plus d'ambulance disponible à l'heure qu'il est !

Michel 06/11/2007 06:30

Dommage! j'aurais pu rencontrer un bel infirmier... @ bientôt,Michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog