Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


David-de-face-2.jpg
Les enfants pleurent
Et pleurent les grands
Parfums d’amour
Papiers de soie
Froissés un peu
Déchirés vite…

David-de-face-1.jpg
Les enfants pleurent

Et pleurent les grands
Parfums d’ivresse
Papiers brûlants
Rougis des mots
Oubliés, vite...
.
David-de-face-larme.jpg
Les enfants pleurent

Et pleurent les grands
Parfums d’encens
Papiers de paille
Partis légers
   Envolés, vite...

© Giliberti / 2007


commentaires

nabeth 24/02/2010 20:11


J'arrive tardivement sur ce thème.
Je ne lis pas les com' mais je suis persuadée que vos lecteurs on été subjugués autant que moi: autant par ces plans de photos qui se rapprochent pour nous faire cheminer dans Sa souffrance.
Je ne le répéterai jamais assez: vous êtes un Grand, Michel. Plus je vous connais, plus j'en suis convaincue...
Nabeth
 


Michel Giliberti 24/02/2010 20:46


Nabeth, vous êtes adorable... oui, j'avais bien aimé ce petit cheminement...
je vous embrasse,

Michel


Jj 18/02/2010 21:22


j'ai reçu deux mails de parution de l'article aujourd'hui, moi aussi, certains de mes articles de 2007 ont été "republiés" par OB... bug ?
Mon fils, que tu connais par article, n'a pratiquement jamais pleuré, mais moi... même le jour de son mariage je pleurais !! trop émotif... oui un homme pleure, et alors ... c'est beau aussi .

Jj


Michel Giliberti 18/02/2010 21:25


Oui, je n'ai jamais envoyé cet article. Je n'étais pas même pas chez moi quand il a été posté. C'est un peu bête, car fatalement on va croire que je commence à êtres sénile... :o)
Tu as raison de pleurer,crois-moi, c'est bon... c'est très bon... 
Bises

Michel
 


moktarjunior 18/02/2010 10:34



Les larmes coulent, les doigts se raidissent, ces mots confus un peu brouillons ne veulent pas sortir de notre
tête.


Le temps qui passe n’efface rien, il insiste juste sur ce que l’on a perdu et que l’on ne rattrapera jamais, sentiments que l’on
range de façon four -tout   avec l’étiquette «  nostalgie «.


Il n’en est rien, souffrir et pleurer fait partie de nos vie au même titre que l’exaltation des baiser volés, le prix ce ces
choix que l’on fait durant sa vie a toujours pour unité  l’émotion.



Michel Giliberti 18/02/2010 20:24


Absolument mon bébé... c'est très beau.
 Bisous

Michel 


Jack 18/02/2010 01:41


IL pleure, car, il n'est qu'un enfant..... de l'enfance il est passé à  l'apogée de l'Ephébie... désormais c bien plus qu'un grand garçon.... et peut être en pleur t il. Cà me rapelle une
histoire amer, un jour un enfant de 10 ans le jour de son anniversaire pleure, on lui demande pourquoi, et, l'enfant de répondre "parceque je aurais jamais plus un chiffre". Je crois me souvenir
Michel que en Afrique du Nord on ne souhaite pas l'anniversaire  qui est "une fête de françaouis",  déjà on ne pleure pas du temps qui passe sur votre anniversaire. C'est déja pas mal,
vous l'aurez  compris je naime pas trop les anniversaires, marque des  fleurs qui fane, et qui j'en conviens chez certain peut faire pleurer. Bien sur cde n'est qu'une
intrepretation de ce splendide modele viril, et de ced lignes qui ont eu beaucouop d'echo sur le  blog GILIBERTIEN. 


Michel Giliberti 18/02/2010 07:36


Je trouve très charmante, très belle l'histoire de l'enfant, d'autant que j'ai eu à peu près ce genre de réflexion, mais à l'inverse quand je suis rentré dans la "dizaine", j'étais content, j'étais
un vrai "grand" car j'avais 2 chiffres.
 @ bientôt

Michel 


Henri-Pierre 10/10/2007 21:22

Au fur et à mesure que le visage émerge, le corps disparaît.Rien à voir certainement, mais c'est ainsi que j'ai reçu ces larmes.

Michel 10/10/2007 22:03

C'est ainsi que je l'ai voulu aussi... La douleur devait prendre le dessus. @ bientôt,Michel

peuples.net 04/10/2007 18:08

bienvenu Michel dans la communauté de libre pensée politique.J'ai été très ému par ces photographie que je trouve très belles.je n'arrive qu'à aligner des phrases sur ce qui me révolte, mais en voyant votre travail, je me dis qu'il est sans doute plus efficace.Peuples

Michel 04/10/2007 18:52

Merci beaucoup, je suis heureux de pouvoir de temps à autres donner quelques petits avis... quelques coups de griffes.@ bientôt,Michel

Michel - Faux rêveur 04/10/2007 15:33

...larmes partagées...

Michel 04/10/2007 17:57

Merci  Faux rêveur, à très bientôt,michel

tryskel 04/10/2007 13:25

Pas reçue le mail de publication, pas grave.... je pleure beaucoup moi aussi, je ne pense pas tous les jours, mais vraiment très souvent, les souvenirs probablement, mon fils d'abord, mon père, puis mon frère il y a trois mois, bref rien pour ne pas pleurer !à bientôt,Jj

Michel 04/10/2007 17:55

Je ne sais pas ce qui s'est passé pour le mail... je suis triste car je sais tout ce que tu as eu à vivre ces temps-ci, crois-moi, je suis de tout coeur avec toi.Michel

Francois 04/10/2007 13:06

Heureux sont ceux qui savent pleurer, et encore plus heureux ceux qui les aiment...Plein d'amitié Michel

Michel 04/10/2007 17:53

Oui, François... l'eau des yeux a quelque chose de rafraichissantet nous ramène aux sentiments dépouilés d'artifice.@ bientôt,Michel

PETITE MOMIE 04/10/2007 06:10

Ce texte est si doux que l'on a en l'espace d'un instant, le sentiment qu'il n'y a rien de plus beau qu'un enfant qui pleure (cela est vrai quand les larmes qui glissent le long de ses joues d'enfant sont des larmes de joie et non de douleur)Très angélique le garçon sur la photo! Vous ne photographiez donc que des mâles Michel? et les femmes alors ? vous ne nous trouvez pas photogéniques? sourire.

Michel 04/10/2007 08:27

J'ai souvent photographié les filles, mais celles qui m’ont inspiré ont toujours eu un genre extrêmement particulier que je ne retrouve presque plus aujourd’hui pour tout un tas de raisons inhérentes au folklore « fashion victime » et à la starisation immédiate qu’elles adoptent et d’ailleurs c’est un peu la même chose pour les garçons.  @ bientôt,

Maryse 03/10/2007 22:17

Ce texte est léger comme une comptine pour enfants,  et voir ainsi un homme pleurer est très émouvant. J'admire les hommes qui savent pleurer. Trop n'y arrivent pas, malheureusement. Et ce n'est pas une faiblesse, mais une force. Textes et photos superbes. bravo !

Michel 03/10/2007 22:48

Alors si pleurer est une force (comme je veux bien le croire) quand donc notre président lâchera une larme... pour les immigrés... :o) @ bientôt,Michel

P'tit Bob 03/10/2007 21:04

Pourquoi y pleure, le monsieur, Michel ? C'est à cause de ça que vous avez écrit ? Hein ? ......

Michel 03/10/2007 22:44

Non... j'ai écrit parce qu'il pleurait. @ bientôt,Michel

bellelurette 03/10/2007 19:53

Qu'est-ce que c'est beau un homme qui pleure. Mais pourquoi parles-tu de "papiers" ? J'ai comme un doute.

Michel 03/10/2007 22:45

Papier, comme papier... des mots pour écrire dessus... le froisser pour les oubier.Michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog