Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

                   Clavis… clef… oui !
                   Une clef pour ouvrir les portes.
                   Une clef pour se barrer.
Une clef jetée très vite, pour fuir la tentation de s’enfermer à nouveau.
Une clef comme le symbole de nos nuits barbares à venir, de nos cuites et de nos promesses à ciel ouvert.
Une clef enfin, comme une nacre brillante et froide, comme une touche de profond océan qui donnerait enfin toute la mesure de la liberté.

Published by Michel Giliberti - - Peinture et Poésie

commentaires

Henri-Pierre 05/10/2007 10:40

Le A et le G du danger forment comme des cornes de faune ou de diablotin au modèle intégré à sa porte.La clef qu'il nous propose serait'elle celle des enfers délectables ?

Michel 05/10/2007 11:19

Je l'espère en tout cas celle de notre liberté par rapport à toutes nos prisons intérieures.Michel

Amar Ben Belgacem 27/09/2007 20:11

J ai vu les images de la maison de ton enfance. C est emouvant.

Waou ... j ai aussi lu rapidement. Je reviendrai plus longuement apres le diner.

Avec mes compliments les plus honorables.

Amar

Michel 27/09/2007 21:40

Merci Amar, et j'espère qu'on se reverra au moins à Tunis, puisque nous ne parvenons presque jamais à nous rencontrer à Paris... deux peintres qui se croisent seulement... quel dommage! @ bientôt, donc,Michel

P'tit Bob 18/09/2007 07:54

Michel, ce que vous écrivez là me ramène à votre livre "Bou Kornine" que je viens de terminer. Un voyage dans les tourments et les sentiments qui m'a profondément plu. Voire même ému. Et la Tunisie, encore, toujours...Je me suis permis de faire un commentaire sur mon modeste blog. Si jamais il ne vous plaisait pas pour x raisons, merci de m'en avertir : je le retirerais sans problème.En attendant, je lis "Le bruit paisible des secrets"...  et j'y retourne.Bob

Michel 18/09/2007 08:13

Merci beaucoup Bob, je suis passé  directement chez vous pour vous remercier et vous dire combien votre commentaire est élogieux. Mille merci et à très bientôt,Michel

Faux rêveur 17/09/2007 17:23

Ma liberté, quand je vois ses limites,tient à ce pas de plus qui la démontrerait.(Louis Aragon)

Michel 17/09/2007 18:07

Cher Aragon, qui avec des mots simples a toujours su dire les choses exactes, cerner les situations et déployer de vertigineuses métaphores.merci Faux Rêveur,Michel

titelouve 17/09/2007 15:26

Oh mon dieu!!!!! c'est trop beau!! j hallucine.. c'est toi qui a fait ca???

Michel 17/09/2007 15:40

Ben oui... je suis grand maintenant... :o)Michel

joanna-angeline 17/09/2007 13:42

bonjour. vous avez un très joli blog. le mien est en construction mais tres bientot j'esper qu'il prendra forme. au revoir. bonne continuation

Michel 17/09/2007 14:16

Merci Joanna-Angeline, @ bientôt,Michel

Maryse 17/09/2007 11:39

un tableau qui m'évoque la libération, par le regard , par la musique. Le danger, ou ce qui retient le personnage, semble s'effacer, on le dirait prêt à faire le premier pas pour ouvrir la porte dont il a la clé. Très harmonieux, très poétique, magnifique . Bravo, une fois de plus. Bonne journée

Michel 17/09/2007 12:11

Merci Maryse. C'est un tableau que j'avais totalement oublié et que j'ai retrouvé avec plaisir, hier. Jérôme, le modèle, est très beau vraiment. C'est un hockeyeur... ah quand un calendrier que sur lui... bisous,Michel

nathalie 17/09/2007 10:46

Et s'il n'y avait pas ou plus de clef ? ...:)Bonne jounée Michel, je t'envois quelques rayons de soleil ne notre belle Provence, je sais qu'il pleut le haut;Nath

Michel 17/09/2007 11:22

Oui, ce serait une solution...Il fait très beau ici heureusement... Pourvou qué ça doure !Michel

François 17/09/2007 10:29

Se laisser impreigner par la beauté du tableau, la force du regard et la tendresse d'un ventre presqu'offert, à peine protégé par un bras...Merci, Michel, et plein d'amitié

Michel 17/09/2007 11:26

Vous me faites reconsidérer mon tableau François...  :o)Merci et à bientôt,Michel

*MeL* 17/09/2007 10:03

Moi, la nuit venue j'entre en douce ici..  j'ai une jolie clé qui se nomme  " clé- bonheur " ...elle est faite d'or ... dérrière moi je tire la porte , la laissant entre-baillée ... pour laisser entrer aussi les autres qui se promènent à des heures indues  mais sereines....je ne les vois pas ...je les présume ....ils sont là, comme moi , en admiration devant tes oeuvres ...ces corps d'hommes caressés dans les couleurs  brunes ensoleillées et toujours ou presque accompagnés d'extraits de textes  magnifiques ...on se perd dans les formes parfaites ...on plonge le regard dans les yeux   ... on se sent bouleversé .... on caresse du regard chaque parcelle de peau .... on savoure  chaque détail ..on s'en repait et le moment venu, parce que tout plaisir a une fin ...il faut aussi s'envoler au pays du sommeil ... on vérifie  que l'on a toujours sa " clé d'or " pour revenir ... et on tire la porte doucement pour ne pas déranger le bonheur des autres.... et on s'endort sereinement ...quelque part un Homme  peint , écrit  sincèrement ce qu'il vit ... c'est beau !J'aime....merci pour ces instants de pur bonheur  MichelMeL

Michel 17/09/2007 11:28

Je suis rouge de confusion Mel et très touché. Je ne sais même pas comment te répondre, alors je t'embrasse très fort et te dis merci pour tant de tendresses. @ bientôt,Michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, d'auteur et de photographe...

Hébergé par Overblog