Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

Je n'habitais pas encore à la campagne, mais dans un appartement. De la fenêtre de mon atelier on me voyait peindre.

Xavier4p.jpg
Xavier à 18 ans

Et puis un jour, on sonna à la porte.
J’ai ouvert.
Un gamin tout blond et magnifique se trouvait là, les mains derrière le dos et se balançant d'un pied sur l'autre comme un blue-footed booby. Il murmura : « Maman m’a dit que t’étais peintre, j’peux voir ce que tu fais ? »
Et comme un rayon de soleil, il s'est glissé dans la maison.

Xavier-6-P.jpg

Une heure après il me prévint : « Demain c’est mon anniversaire, j'aurai douze ans, tu pourrais me dessiner Obélix ?
»
Et le lendemain, il obtenait son dessin.

Xavier5.jpg

Quelques mois plus tard, alors qu’il dessinait dans mon atelier comme il en avait pris l’habitude, il me demanda sans lever la tête de son cahier : « Tu voudrais pas être mon père ? »
Et je répondis sans cesser de peindre : « Oui ! »
Xavier22.jpgQue pourrais-je ajouter ?
Xavier devint très vite le centre de ma vie. Je l'emmenais partout, je lui faisais découvrir Paris et lui même m'apprenait tant de choses. C'était un enfant complexe et très intelligent... Plus tard il posa pour moi.

Aujourd'hui, Xavier est photographe ; un formidable photographe ! Il a l’âge que j’avais quand je l’ai rencontré… Il est toujours « le fils ». Je suis toujours le « père ».

commentaires

E

J'avais vu (ailleurs) le Xavier d'aujourd'hui, je découvre celui d'hier... Belle histoire qui vous ressemble bien...  Je vous embrasse.
Répondre
J
Salut Michel, quel bonheur de vous retouver là tous les deux, mon fils et toi. Que d'émotions, que de souvenirs...Un bonheur douloureux qui fait monter les larmes. A bientôt
Répondre
M


Jocelyne... ça alors... du coup j'ai relu cet article et moi aussi j'ai eu les larmes aux yeux, je t'embrasse très fort et crois bien que je regrette la vitesse à laquelle passe le temps .

Michel



H
Les plus beaux enfants sont ceux que le hasard nous donne. Ou nous destine, mais alors ce n'est plus un hasard...
Répondre
M
Vaste question en vérité... qu'est-ce que le destin? qu'est ce que le hasard?Des amants, certainement !Michel
L
J'aimerais la facon de vos bavardages. C'est un beau garcon, gracieux. Et son ame tres sympath. Toi aussi^^
Répondre
M
Merci Lantuvien, très heureux de t'accueillir ce sur ce blog. ça me fait très plaisir. @ bientôt,Michel
M
J'aime beaucoup...ces grands yeux aux regards doux, d'enfant aux boucles blondes, ces surcils immenses et noir surlignant un regard d'une pronfondeur ...................!!(qui me rapel des regards de tunisiens que j'aime ...)tu as de la chance...un fils pareil !Au passage/ une invitation sur mon 2ème blog noir & en couleur : le miracle d'être...http://imagblog.canalblog.comBonne soirée.Magh ;-) 
Répondre
M
Je file sur ton blog en début d'après-midi, là je me sauve... merci pour ton commentaire et merci pour Xavier qui agitera ses boucles de satisfaction... Des yeux de tunisien... mais je vais le peindre à nouveau, alors ! :o)Michel
N
"...beaucoup de points communs qui font que tout nous réunit et nous défait pour un rien, mais c'est toujours constructif..."Comme souvent entre parent -enfant! Mais rien de méchant lorsque l'on se connait bien, que l'on est assez intelligent pour se comprendre et que l'on s'aime surtout.:)
Répondre
M
Oui, c'est vrai, mais la passion empêche souvent le recul et crée les conflits... même si, au bout du compte, elle s'aplanit toujours avec le temps. @ bientôt,Michel
J
tu en as de la chance !! si tu as parcouru mon blog, tu as certainement vu que le mien est parti.... j'aurais tellement aimé qu'il arrive ne serait-ce qu'à 12 ans et qu'il me demande de lui dessiner un Obélix ....Un 24 avril de 88 ne nous en n'a pas laissé le temps !!!Jj
Répondre
M
Donne-moi le titre de ton article qui parle de cette douloureuse histoire.Merci,Michel
B
Même l'enfant  qui te choisit comme père est beau ! Mais cela ne finira donc jamais...
Répondre
M
Ben non... C'est un cycle infernal ! Mais tous vieilliront Bellurette, et 2020 si je suis encore vivant j'ouvre un blog inverse où je mettrais tous les troisièmes âges à l'honneur... :o)Michel
N
Il est beau ce fils qui t'a adopté...Et toujours ce regard...douce nostalgie...tendresse...Quelle joie , quelle paix, quel bonheur,quel accomplissement cette paternité, n'est-ce pas Michel?...Tant de souhaits, d'expression, de transmissions, de projection de soi dans cet amour là. Il est notre éternité... Je suis contente que tu ais peu connaître cela Michel :)
Répondre
M
C'est une belle et tumultueuse histoire. Imprévue bien entendu. Etonnante toujours . Xavier est un artiste, un passionné de littérature, bref, beaucoup de points communs qui font que tout nous réunit et nous défait pour un rien, mais c'est toujours constructif. @ +Michel
F
que dire...mais non, je laisse parler les photos... tout le monde peut les entendre, pas besoin de mots en plus...
Répondre
M
MERCI  pour tant de délicatesse et tant de pudeur. @ bientôt,Michel
M
Belle histoire, vraiment...je l'imagine à cette époque, avec ses grands yeux, sa tête bouclée et le naturel des enfants, te poser cette question . Aurais-tu pu dire "non " ?      Bonne journée
Répondre
M
Non... aucun choix ! C'est un rapt affectif. @ bientôt,Michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog