Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti


J’ai toujours aimé les poésies persanes…Ommar Khayyam en écrivait une par jour.
Depuis peu, grâce au cadeau somptueux d’une amie, je me replonge dans celles de Nezâmî… Alors, je côtoie les ramiers, les colombes, les faucons ; je respire le musc de la nuit, le jasmin des cours ; je rencontre l'autre au fond des alcôves encensées de son corps et au petit matin... j'écris.
lionel-noir-et-blanc-11.jpg
Mes pensées envers vous
Vont de vers avérés
En vertiges avenants
Et mes rêves nomades
Nés de vous, Nezâmî,
Me narrent la nonchalance.
Vos soleils affamés
Éphémères mais fidèles
Se rappellent à ma peau,
Et la soie de vos vers
Dans leurs contes de Perse
Enrubanne mes nuits.

© Giliberti / 2007

commentaires

Francis 06/09/2007 19:29

J'ai toujours aimé la poésie de Léo Ferré Léo tu penses à quoi ? Toi qui as rejoint la mémoire de la mer. A nous que tu as laissé dans la marge des chiens il reste tes superlatifs d'Anarchie et toutes les couleurs de la Nostalgie tandis que l'amour meurt encore et toujours et qu'avec le temps, la vie moderne assasine la vie d'artiste   mais compte sur nous pour fleurir le printemps des poètes.   Muss es sein, es muss sein . . .

Michel 06/09/2007 21:40

Léo Férré est un très grand poète et bien sûr "Avec le temps" est pour moi la plus belle chanson que je connaisse. Tant de beaux textes de lui n'ont pas été forcement habillés aussi bien que celui-ci d'une musique qui colle à sa peau, ce qui lui vaut une résonnance toute particulière, toujours renouvelée.Merci Francis,michel

*MeL* 06/09/2007 12:18

Re coucou Michel :-)Comme je te l'ai dit ma meilleur traduction je l'ai prêtée et elle s'est envolée  :-)C'était un cousin de mon Père qui me l'avait offerte (  professeur de langues O ) je fais le nécessaire auprès de son fils  pour avoir  le nom de l'édition et du traducteur ...A bientôt

Merci 06/09/2007 13:20

Merci beaucoup Mel. J'attendrai sagement ces précieux renseignements. As-tu lu Samarcande d'Amin Maalouf ? Une jouissive fiction sur Ommar?  @ bientôt,Michel

Patrocle 06/09/2007 08:26

Il y a un "je ne sais quoi" dans la poésie persane qui me touche beaucoup...Omar Khayyam fait partie de ces auteurs que l'on relit régulièrment, tout comme Hafez-e Chirazi dont je te joint un petit poème...."Dors tu mon Narcisse charmeur ?Ce n’est certes pas sans raison. Ta chevelure est en désordre ?Ce n’est pas non plus sans raison. Que dire du lait de tes lèvres,De leur sel et de leur douceur ?Ce n’est pas non plus sans raison. Ta bouche est source de jouvence,Mais tes cils me percent le cœur :Ce n’est pas non plus sans raison. Ton absence me fait souffrir.Si j’éprouve tant de douleur,Ce n’est pas non plus sans raison. Le vent du soir émeut les roses.S’il effeuille toutes les fleurs,Ce n’est pas non plus sans raison. Même si tu caches ta peine,Ô Hâfez, quand je vois tes pleurs,Ce n’est pas non plus sans raison."bisesPat

Michel 06/09/2007 09:36

Je suis heureux de voir que tant de gens aiment la poésie persane et notamment Ommar. Je ne connais pas Hafez-e, mais  le poème que tu m'envoies me donne envie de courir après ses écrits... merci pour cette ouverture, Pat, et à bientôt dans nos constellations...Michel

Faux rêveur 05/09/2007 16:58

encore un moment de perfection... je sais mieux maintenant d'où te vient ce style d'écriture si particulier, ce rythme... j'aurais du comprendre avant...

Michel 05/09/2007 17:37

J'ai une passion sans nom pour St John Perse et René Char. Ils sont l'esentiel de mes lectures. Plus tard, alors que j'avais un besoin de revenir à mes racines, j'ai eu des besoin orientaux, des lectures orientales, car je trouve dans l'Orient, une certaine similitude avec mes propres sentiments. La musique de certains de leurs poèmes, inimitables, enchantent mes oreilles. Et si pour moi, poétiser reste un combat, je suis quand même très attaché à la musique des mots, beaucoup plus qu'aux rimes. Salut FR et merci à toi, @ bientôt,Michel.

*MeL* 05/09/2007 14:17

Etant une " liseuse " de Omar Khayyâm depuis ma tendre jeunesse .. et le lisant  encore cette nuit  dans ses  " écrits " parce que j'étais en peine ...un mot   Michel, tu lui rends un bel hommage à ce philosophe..Le problème se trouve dans les traductions de ses "  Rubbayats " peu de bonnes traductions existent  hélas ...je me suis faites " voler " d'une des meilleurs... un quidam  à qui j'avais prêté l'ouvrage ... Omar en aurait " rigolé "  Pas grave ..si la lecture de cet immense Philosophe  l'ai rendu moins sot . ( je parle du " voleur "  )Un petit  bisou d'une maman qui ressemble parfois un peu à ta peinture précédente  ...mais qui a bien rit  de  ton esplièglerie ... j'ai classée cette peinture dans les favorites " coeur  "

Michel 05/09/2007 14:42

Ravi de t'avoir fait rire... et heureux de te savoir une vraie amoureuse D'Ommar. Si tu connais une édition qui traduit au plus près de ses rubbayats, n'hésite pas à me l'envoyer, j'aimerais beaucoup les relire. Je n'ai plus rien de lui à la maison, sauf sa vie et les légendes qui le poursuivent... @ bientôt Mel,Michel

Maryse 05/09/2007 08:59

je ne connais pas du tout ces deux poètes. Ton poème est une invitation à la découverte, douce et parfumée. Bonne journée Michel

Michel 05/09/2007 09:28

La poésie perse que je connais peu, même si je la lis assez souvent, a toujours été pour moi, à l'image les jardins d'Orient, secrets et offrant des odeurs, des sens, toujours renouvelés. @ bientôt,Michel

Jj-tryskel 05/09/2007 06:31

J'adore... Adepte également de textes sans rimes, j'aime à lire ceux écrits par d'autres... Toujours un réel plaisir.... et je finis, à la longue, par me demander pourquoi l'idée ne m'est pas venue d'écrire moi-même un si beau texte...Jj

Michel 05/09/2007 07:32

Depuis très longtemps j'aime la poésie qui ne demande pas de rimes, et où, seule, la musique des mots officie. Ce n'est pas plus facile, je dirais même que c'est le contraire, car il faut éviter le piège du simple alignement des phrases, ce ne serait plus de la poésie. René Char et St-John Perse m'ont ouvert les oreilles... @ bientôt,Michel

François 04/09/2007 23:58

Et ces paupières qui sont déjà des caresses troublent tant d'ames...Plein d'amitiésFrançois

Michel 05/09/2007 07:34

Ah, François, vous ajoutez l'essentiel à mes mots... merci et belle journée à vous,Michel

Ikkar 04/09/2007 22:27

Les poésies persanes vous vont si bien...Ikkar, with love

Michel 04/09/2007 22:41

Merci encore Ikkar... @bientôt,Michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog