Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Michel Giliberti

blessures-de-pierres-0001.jpg
Ton image multiple
Refait mon horizon
Et ta blessure bleue
Opalise mes doigts.
Tu t’approches de moi
Et ton corps donne l’ordre
Pour un jour, pour un mois
D’encore te recréer.
Ton image multiple
Baigne alors mes ardeurs
Et ton sombre regard
Saigne et signe mes toiles.

© Giliberti / 2007

commentaires

palumbo 12/01/2008 18:13

pour tes photos, tes poesies, tes tableaux, merci. tu apportes le rêve, la beauté, la pureté. Je viens de découvrir ton site. Inconditionnelle de Résistance2007, j'ai vu que tu fais partie de la communauté et vraiment je suis sous le charme, même si mon visage de femme ne t'inspirera sans doute jamais. continues, c'est très très bienla fee viviane

Michel 13/01/2008 00:54

Merci Viviane, mais tu sais j'ai souvent peint et photographié des femmes... Je ne le fais presque plus depuis quelques années, mais rie n'est définitif...Ce blog vient de prendre fin, mais j'enverrai un de ces jours quelques anciens articles à Resistance 2007. @ bientôt et encore merci,Michel

Patrocle 31/08/2007 20:57

Magnifique oeuvres !!!!j'adore la peinture...et que duire de plus du poème ?Bon WE Michel...Pat  (sans voix)

Michel 31/08/2007 22:34

Merci Patrick, c'est un de mes derniers bébés, ravi qu'il te plaise. Emanuel a sévi une fois encore. @ très bientôt, je t'embrasse,Michel

Henri-Pierre 29/08/2007 15:01

Le bras droit vole en éclats et votre toile se donne le droit éclatant d'en fixer la blessure.

Michel 29/08/2007 15:17

Quelle belle image, que de merci à vous...Michel

Aline 28/08/2007 21:14

Bonjour,je découvre votre blog. Avec beaucoup d'émotions j'ai lu ce poème si beau si triste. Si vous le permettiez je mettrai votre blog en lien sur le mien. Façon de faire connaître votre belle plume et votre sensibilité pour l'art. Je reviens vous rendre visite ici. Amicalement

Michel 28/08/2007 21:47

Merci Aline et vous me voyez ravie d'être en lien chez vous où je passerai très prochainement. @ bientôt,Michel

*MeL* 28/08/2007 14:08

Un régal cette image  ...tableau pardon Maitre  :-)L'apport de la photo est le plus qui rend l'ensemble magique J'aimeBonne journée Michel

Michel 28/08/2007 16:30

L'apport de la photo???bisous,Michel

Maryse 28/08/2007 11:10

Images multiples, reflétées dans les facettes d'une pierre précieuse. Ce tableau m'émerveille . Il fait partie de ceux que je préfère.  C'est une opale translucide. Bravo Michel !

Michel 28/08/2007 11:31

Bonjour Maryse, c'est un de mes derniers tableaux avec celui d'un article de quelques jours qui s'appelait "Lame de fond". Je suis content qu'il te plaise, bien que la photo qui, pour une fois n'a pas été prise avec un appareil professionnel, mais avec mon petit appareil numérique, soit assez moyenne, mais bon, je ne vais pas me flageller pour autant.Merci pour tes mots toujours poétiques.@ bientôt,Michel

Géraldine 28/08/2007 10:30

Magnifique! lLa transparence, les diagonales, ce regard profond qui sonde l'âme, la bouche marquée qui l'appuie un peu plus... Que j'aimerais approcher cette toile.Merci Michel pour ce que tu transmets, merci pour tes coups d'amour, tes coups de gueule, ton humanité.Géraldine

Michel 28/08/2007 10:41

Merci Géraldine. Merci pour tous ces mots qui me parlent... je suis toujours heureux de te retrouver par ici... les distances s'amenuisent un peu.  je t'embrasse,Michel

Francois 28/08/2007 08:20

Oui, magnifique...Il faudrait parler de l'offrande du ventre... spécificité de l'amour humain... si présent dans vos tableaux, dans vos photos et si magnifié aussi dans la danse contemporaine...Plein d'amitiésFrançois

Michel 28/08/2007 08:53

C'est toujours surprenant d'entendre parler de ce qu'on fait, car très souvent on découvre quelque chose qui vous a échappé jusqu'alors... Je peux vous assurer que jusqu'à aujourd'hui, par exemple, je n'ai jamais attaché d'importance aux ventres que je pouvais peindre, tant mon obsession des regards (et bien sûr des visages) a toujours monopolisé toute mon attention. J'ai toujours traduit les corps avec moins d'entrain qu'on ne le pense, car ils sont pour moi, des élements de construction, de compréhension des thèmes que je veux évoquer, alors que les visages, et surtout les yeux, sont le souffle essentiel qui me permet de peindre, sans eux, je m'ennuierai mortellement.D'ailleurs dans mes romans, c'est pareil, je décris très peu les corps alors que je me noie facilement dans le regard de mes héros... :o) @ bientôt François

fanal bleu 27/08/2007 23:41

Ode à la jeunesse?Ode à "une" jeunesse?Ce regard qui brûle la toile rappelle à s'y méprendre certaine pochette de 33 tours...

Michel 28/08/2007 07:21

Ode à mon modèle... ça m'a amusé que tu me parles de pochette de disques... ça me rappelle tant de souvenirs. Hélas,(et heureusement pour moi) en réalité, cette illusion disparait devant le grand format de la toile, sa technique à l'huile, ses vernis, son rendu qui fait que ce n'est pas aussi précis que sur le blog et donc pas du tout photographique. @ bientôt et merci.Michel

Faux rêveur 27/08/2007 21:53

Superbe, comme toujours...je me suis permis de publier la citation de ta bannière sur mon blog, hier. Tu as bien sûr été cité. C'est paru sous le titre "Ailleurs (Citation)" , accompagné d'un petit texte parlant de toi.

Michel 28/08/2007 07:17

Merci. ça me touche beaucoup d'être en lien dans un blog comme le tien. @ bientôt,Michel

Le blog de Michel Giliberti

Mon travail d'artiste peintre, auteur et photographe...

Hébergé par Overblog